Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 04:07

donna-tartt-chardonneret

 

Les médias en font des tonnes alors malgré les 800 pages grand format, comment aurais-je pû résister à : "Un immense livre à tous points de vue. Dickens avec des flingues, Dostoïevski sous amphétamines, Tolstoï chez les marchands d'art."(TheTimes - Londres).

Alors sachez le, si vous n'avez pas le temps, l'envie ou le courage de lire le gros volume : pas d'inquiètude, vous ne manquerez le chef d'œuvre de l'année, et pas dit non plus que vous vous priviez d'un bon moment de lecture.

Dona Tartt a incontestablement une certaine imagination et elle aime les histoires mais que c'est long !!!
Les personnages sont intéressants et attachants et pourtant l'émotion ne passe pas, l'auteur est très prolixe mais ne touche pas avec ses mots, c'est comme si elle avait besoin d'en écrire des pages et des pages pour faire passer une idée, une image ou une émotion alors que le mot juste, la phrase qui claque ou qui réchauffe devraient suffire. 

 

Je me suis sentie submergée par ces pages qui défilent et n'apportent rien de plus, d'autant que plus on avance dans l'histoire plus on s'aperçoit que cette histoire n'a finalement rien d'exceptionnel ou plutôt qu'elle avait le potentiel pour en être une ... mais l'auteur en a écrit une autre !

L'histoire commence le jour où le jeune  Théo accompagne sa mère dans un grand musée New-Yorkais. Alors qu'il se trouve devant une oeuvre inestimable bien que très petite, "Le chardonneret", une bombe explose. Vous en dire davantage nuirait à votre lecture, mais disons que c'est le début d'un long parcours initiatique pour ce jeune garçon.

 

Alors pourquoi tant de bruits autour de ce roman ? Les critiques littéraires ont-ils vraiment lu les 800 pages ? Je n'ai aucun élément de réponses fiables à vous livrer ... mais enfin ça sent l'opération marketing à plein nez, et c'est bien dommage car avec moins de bruit j'aurais peut-être été plus clémente ! L'inconvénient est qu'à nous promettre une merveille, eh, eh forcément on s'attend à une merveille .

 

 

Le mot de l'éditeur :

Theo Decker a treize ans. Il vit les derniers instants de sa vie d’enfant. Survivant miraculeux d’une explosion gigantesque en plein New York, il se retrouve seul dans la ville, orphelin, et se réfugie chez les parents d’un ami pour échapper aux services sociaux. Mais cette situation ne pourra être que temporaire. Désormais Theo va comprendre très jeune, qu’il ne peut compter que sur lui-même. Tout ce qui lui reste de cette journée où il a perdu sa mère, c’est un tableau, une toile de maître minuscule, envoûtante, infiniment précieuse et qu’il n’a pas le droit de posséder. Mais il ne peut plus s’en détacher. Et elle va l’entraîner dans les mondes souterrains et mystérieux de l’art. La maîtrise du suspens et le foisonnement de l’intrigue sont les deux signatures de Donna Tartt. Son écriture coule, précise et magnifique, collée aux pas de son héros, d’un rebondissement à un autre, sans jamais lâcher le lecteur. Ce nouveau grand roman est une nouvelle prouesse, dans une Amérique hantée par ses démons, esclave de ses obsessions et consumée par ses ambitions.
Roman d’initiation à la Dickens, portrait féroce et actuel d’un pays, rythmé comme un thriller et profondément intime, Le Chardonneret condense en dix ans d’écriture et plus de 600 pages, tous les talents et toute l’aura de Donna Tartt.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Surprise de lire ton post qui me dit que ne pas me précipiter ( je suivrai tes conseils) car la presse est unanime, le roman noir de l'été ! Bon je vais me mettre à nos polars de septembre et non à celui ci.
Répondre
M
Oui surtout ne te fais pas avoir comme moi et tant d'autres !!! C'est le gros foutage de gueule de l'année ... et après on va nous faire croire que la presse et les maisons d'édition ne sont pas liées dans un seul et même but : faire vendre !
C
Le Maître des Illusions m'avait ennuyée à mourir, j'étais parvenue au bout mais au prix de grands efforts, en me disant que cela finirait par s'arranger mais non, ce fut de pire en pire... Alors pour celui-ci, no way !
Répondre
M
Tout le monde semble d'accord pour reconnaître la médiocrité de ses romans ... c'est absolument scandaleux ce que les médias veulent nous faire croire !!!
D
c'est toujours le piège des livres que l'on annonce géniaux, souvent c'est la déception !
Répondre
M
Complètement d'accord, je suis souvent méfiante mais parfois la curiosité prend le dessus !
V
ah mince alors...je l'avais noté...bon...attendons que je lui tombe sur la tranche et je verrai si je dépasse les 10 premières pages...va savoir !
Répondre
M
En fait ce serait plutôt vers les 200 pages qu'on commence à trouver le temps un peu long ... sachant qu'il nous en reste 600 !!! <br /> Mais sait on jamais ... tu me diras !!
E
Super, j'avais vraiment &quot; la flemme &quot;de le lire, je le zappe donc...
Répondre
M
Tu fais bien ! En plus il est super lourd et c'est très inconfortable à lire !!!
I
elle ne m'avait pas convaincue avec le Maître des illusions que je n'ai pas pu finir : trop longuet, trop lourd. Alors franchement je ne suis pas prête de lire son dernier ! :)
Répondre
M
Au moins y a t il une certaine cohérence et continuité dans le style de l'auteur ... dommage qu'il soit caractérisé par les longueurs et l'ennui !!!
D
Bonjour Malika, je m'étais copieusement ennuyée avec &quot;Le maître des illusions&quot; donc celui-ci ne me tente pas du tout et pourtant il a reçu le prix Pulitzer. Bonne après-midi.
Répondre
M
Mais oui je sais, hélas les Prix Littéraires également font partie de la grande spirale du &quot;plan comm'&quot; !!!<br /> Une seule valeur sûre : la blogosphère !!!!!
N
Je vois ce livre partout dernièrement et je me sentais presque coupable de ne pas encore l’avoir lu. Tu me sauves presque la vie Malika! (mdr) J’ai la justification maintenant de ne pas avoir envie de le lire. S’il est interminable et qu’en plus l’auteure ne nous touche pas, je passerai mon tour :-)
Répondre
M
C'est un plaisir de te rendre service !!!
K
Je l'ai dévoré, oui (quelques longueurs, oui, surtout à Las Vegas) et en resterai sagement là pour l'auteur
Répondre
M
Ah ?! Malgré cela tu n'as pas envie de découvrir ses autres romans ??
A
Oui un plan com de l'editeur servi par des critiques dithyrambiques !!! Au masque sur france inter ils l'ont encensé alors qu'en meme temps ils ont descendu NOTRE CONFITEOR !!!!! Quel cirque !
Répondre
M
Je note ce Matricule, je n'en ai jamais entendu parlé ... en même temps moi et les médias !!!
A
Et tu as raison ...mais parfois je glane une idée ou un nom qui me ravit ...tiens, si je te disais que c'est grâce a Busnel que j'ai decouvert David Vann !!!! Etonnant non ?? Et il y a un magazine qui ne me déçoit JAMAIS et dont je te recommande chaudement la lecture c'est Le Matricule des Anges : combien de merveilles dont on ne parle pas ou peu ailleurs, aije decouvert grâce à eux !! Ce mois ci il y a un superbe dossier sur Lobo Antunes que j'aime tant...
M
C'est bien pour ça que je n'écoute ni ne lis jamais les critiques littéraires : pour m'éviter de m'énerver !!!!!
L
Aie, j'ai sauté dessus car une collègue me l'avait conseillé, pour me dire quelques jours après que la fin n&quot;était pas terrible<br /> j'en suis au début et 'ca se laisse lire&quot; <br /> Quant à l'engouement, le prix, et bien on sait comment cela se passe non? Maison d’édition riche&gt;Marketing&gt;Buzz&gt;Prix&gt;rebuzz etc...
Répondre
M
Oui tu as raison nous ne sommes pourtant pas des débutantes en la matière et c'est bien là tout leur talent à ces &quot;communicants&quot;, ils arrivent encore à nous piéger !!!! Damned !!!!<br /> <br /> Et effectivement &quot;ça se laisse lire&quot; (au début) ... mais sur 800 pages il faut un peu plus que ça pour ne pas s’essouffler et s'ennuyer, enfin tu me diras !!
A
Euhhhhhh : sur ma FAIM !!!!!!!
Répondre
A
Ah ben merci !!! Voilà qui va m'eviter de perdre mon temps ....j'ai lu son premier il y a quelques semaines et c'est exactement pareil !!! L'impression que l'histoire ne commence jamais ....à un moment on croit que ça va partir, s'emballer, prendre du rythme et puis .......non ! Alors oui : je suis restée sur ma fin malgré, là aussi, un pavé ...je ne lirai donc pas ce Chardonneret !
Répondre
M
Tu te souviens, on était étonnée de la renommée soudaine de cette auteure dont nous n'avions jamais entendu parler ? J'ai comme la désagréable sensation d'être tombée dans le piège d'un plan comm' assez redoutable, pas toi ?

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com