Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 17:45

 

A l'heure où la blogosphère connait quelques séismes, j'ai moi-même bien failli laisser Les 3 bouquins enseveli sous une tonne de gravas. 

Et oui, qui n'a jamais tenté cette étrange aventure bloguesque ne peut s'imaginer la place qu'elle finit par occuper dans l'existence de chaque blogueur, et l'envie inéluctable qui se présente forcément à un moment de vouloir tout balancer, de préférence de manière brutale et irréversible !

 

Et puis je me suis souvenue ...

d'un désaccord passionnant avec une certaine Attila  sur "Voyage au bout de la nuit" et de l'importance que nos discussions littéraires ont pris pour moi depuis, 

de la nécessité d'écrire un billet après une lecture comme pour accoucher de tout ce qui avait bouillonné à l'intérieur pendant des jours,

de ces petits échanges qui enrichissent la lecture et font en sorte qu'elle ne soit jamais vraiment terminée,  

et puis bien sûr de la découverte de livres que je n'aurais jamais lu sans Les 3bouquins, je ne compte plus les chemins livresques qu'Attila m'a fait prendre (parfois à mes risques et périls) et puis là dernièrement ...

 

C'est à Galéa que je dois la fabuleuse découverte d'Aurélien d'Aragon. Alors merci, merci et encore merci Galinette, curieusement je n'avais jamais entendu parler de ce roman avant toi. 

Moi qui ne suis pas une grande lectrice de roman d'amour, j'ai dévoré celui-ci, parce qu'il casse tous les codes, nous épargne tous les clichés et au final nous parle d'amour comme peu l'on fait.

_"D'abord, qu'est ce que c'est que l'amour" ?

_ C'est pas des questions. On aime ou on n'aime pas ...

_ Tout de même, si on se trompait ... s'il n'y avait pas d'amour"

 

Aragon écrit avec Aurélien un roman sur l'impossibilité du couple,  sur ces histoires d'amour qui finissent mal en général, il n'y a pas d'amour heureux écrivait Aragon et le roman brille de ce constat là, mais rien de nouveau à l'ouest me direz vous puisque les plus grands romans d'amour sont toujours des tragédies. 

Oui et pourtant Aurélien c'est autre chose !

Parce que si  Aurélien est un roman sur l'amour ou la quête de l'amour idéal, Aragon prend le parti de l'inscrire dans le réel (sans rien idéaliser) et dans un mouvement littéraire surréaliste (qui s'attache aux pensées et aux impressions des personnages et non aux descriptions détaillées des faits) et c'est ce qui frappe dans ce roman. La finesse psychologique, la justesse des sentiments, le caractère des personnages qui n'ont rien de commun avec ces héros romantiques fort, courageux, beaux et tout droit sorti d'un monde idéalisé auquel on peut rêver mais difficilement s'identifier, imaginez un peu une histoire d'amour dont l'héroïne n'est même pas un canon de beauté !!

 

Et puis Aurélien n'est pas seulement une histoire d'amour puisque qu'Aragon a coutume d'inscrire la petite histoire dans la grande, c'est aussi le roman d'une époque à travers ce jeune homme qui rentre de la Grande Guerre et qui ne se sent plus à sa place dans la société, dans sa vie; et dans la quête de l'amour, il y a aussi la quête de soi au travers de ces années folles et jusqu'à la seconde guerre mondiale.

 

Et bien sûr il y a Paris, presque un personnage à part entière, dont on sent l'amour inconditionnel de l'auteur pour cette ville qu'il a dû fuir pendant la guerre et qui a dû terriblement lui manquer.  Paris vu et raconté par Aragon c'est un pur bonheur pour qui aime la ville lumière autant que moi.

 

Et évidemment il y est aussi question de l'art, tous les grands artistes de l'époque sont présents avec quelques anecdotes savoureuses, un regard aiguisé sur la littérature, l'omniprésence de la peinture et des figures mythiques allant de Picasso à Cocteau en passant par Gide .

 

Et puis surtout Aurélien est un grand roman au style élégant qui offre de multiples niveaux de lecture, selon son âge, son vécu, son érudition, son attachement plus ou moins fort à Aragon ... Autrement dit un roman dont je sais déjà qu'il a encore beaucoup de choses à m'offrir lorsque le moment sera venu de le relire.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 23/12/2014 19:37

Je ne me décide pas à le commencer.

Tiphanie 19/12/2014 21:03

J'ai entendu parlé de ce roman quand j'étais au lycée, mais j'ai vite oublié, tu éveilles ma curiosité.

Sophie S 18/12/2014 22:10

J'ai hâte de le découvrir aussi ! En tout cas, il t'a clairement inspiré cet Aragon, et ton enthousiasme est communicatif !!

Malika 19/12/2014 17:03

Clairement un roman pour toi Sophie !!

Mind The Gap 17/12/2014 16:26

Je ne savais même pas qu' Aragon avait écrit des romans. Tu m'as convaincu, de toute façon, les histoires d'amour et l'impossibilité de l'amour, cela ne pouvait que me parler. J'ai peur que ce soit un peu chiant au niveau du style et de l'érudition mais je le note dans ma liste à lire ce ce pas. Et bravo pour ce billet plutôt inspiré...

Malika 17/12/2014 17:30

Non non Pat, justement ce n'est pas chiant du tout !!! C'était également l'une de mes craintes mais pas du tout, c'est hyper fluide, très accessible et quand je parlais d'érudition, je pense qu'il y a une vraie richesse pour qui s'intéresse à l'Histoire et aux artistes de cette époque, mais pour les "incultes" comme nous, ça n'est ni assommant ni prétentieux, vraiment vas y, tu devrais y trouver ton bonheur !

Denis 16/12/2014 20:19

Un livre qui m'a fasciné. Il me tarde de lire Aragon en pléiade pour parcourir toute son oeuvre.

Malika 17/12/2014 17:31

Ah !! Je comprends mieux maintenant tes motivations sur le prénom de ton fils !! Un sacré personnage littéraire !

Asphodèle 16/12/2014 13:30

Je me suis régalée à lire ton très beau billet car Aragon a bercé ma jeunesse, je l'ai lu et relu, surtout sa poésie maintenant mais tu m'as donné envie de relire celui-ci ! Ce que tu dis de la blogo est si vrai... L'envie de partager nos émotions de lecture et la lassitude qui nous ferait tout envoyer valser si on s'écoutait... Il faut retrouver la passion pour bloguer régulièrement ! :)

Malika 16/12/2014 19:56

Voilà c'est tout à fait ça , faire en sorte de ne pas perdre la flamme !!!
Pas facile tous les jours !!
Ce qui est indéniable c'est que les commentaires nourrissent vraiment un blog, alors merci d'avoir laissé une si jolie trace de ton passage !!

Indira 16/12/2014 09:33

Très beau livre en effet et je suis d'accord avec ton ressenti. Et j'espère bien que tu continueras ce blog que je prends plaisir à lire :)

AnneCharlotte 16/12/2014 08:58

Bravo pour ce très beau billet qui donne envie d'aller acheter de suite ce roman !

MalikaMalika 16/12/2014 14:18

Il n'est pas improbable qu'il fasse son apparition sur une très prochaine liste !!

sous les galets 16/12/2014 06:37

Il me touche infiniment cet article MAlika (coeur, love, paillettes), je l'ai lu à 17 ans Aurélien, et je me suis toujours demandé si un adulte pourrait l'aimer autant qu'une très jeune fille. Je vais donc le relire évidemment, puisque je sais que ce n'était pas seulement un emballement de jeunesse.
Il est magnifique ton billet, j'en ai des frissons à le relire ce matin alors que je l'ai déjà lu hier soir. Je souscris à tout, au couple impossible, à la non nécessaire beauté, à l'Histoire, à Paris. Et uis cette chute magnifique!!!. Je rajouterai aussi, l'omniprésence de mon dramaturge chouchou, Racine, qui plane sur ce livre comme une ombre tragique et bienveillante
"et que le jour commence ou que le jour finisse..."

Malika 16/12/2014 14:17

Oh oui tu peux le relire sans crainte, tu y trouveras sûrement bien d'autres choses qu'il y a 20 ans !!
Merci encore pour nous avoir tant répèté que tu aimais ce roman, ça a fini par éveiller ma curiosité et tu vois vraiment ça aurait été une grave erreur de passer à côté !!!

attila 15/12/2014 19:21

Et ce qui est amusant c'est que les personnages Celine Aragon pourraient donner lieu à une analyse croisée passionnante ....d'ailleurs Aragon avait été subjugué par le Voyage et voyait dans ce livre une sorte de manifeste communiste ....bien sur, avec la délicatesse qu'on lui connait, Celine l'a détrompé .......
superbe billet qui, en plus, met en lumière les vrais echanges qui peuvent se tisser dans la duree entre blogueurs et commentateurs ....
Welcome back !

Malika 15/12/2014 20:07

Merci Attila !!
Je découvre Aragon avec ce roman mais il a l'air assez fascinant le monsieur , son amour fou mais contrarié, son implication dans la résistance ...
Je lirai sûrement autre chose de lui, ce roman s'inscrivait dans un cycle intitulé Le monde réel ... je vais fouiner de ce côté là !!

Valérie 15/12/2014 18:57

Oh mais vous m'intriguez avec ce roman! A priori, ce roman n'a rien pour me plaire mais je me dis qu'à toi non plus, il n'aurait pas dû plaire. Et Galéa et toi vous êtes tout de même deux gages de qualité pour moi.

Malika 15/12/2014 19:06

Oui pour moi non plus ce n'était pas gagné et c'est vraiment la curiosité qui m'a poussée à le lire .
Mais toi, pourquoi n'a t il a priori rien pour te plaire ?!

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com