Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 08:14

 

 

 

22/11/63 marque ma première rencontre avec Stephen King, l'auteur américain, ô combien renommé, ne m'avait jamais tenté jusque là !

Alors pourquoi là, seriez-vous en droit de vous demander ???!!
Pour ces seuls chiffres 22/11/63 !
Le mythe Kennedy et cette date du 22 nov 63 ....

Alors pour ceux qui seraient tentés par ce roman pour les mêmes raisons que les miennes , je me dois de vous mettre en garde : Kennedy n'est qu'à peine évoqué sur les 400 premières pages du roman et même après il y est davantage question de Lee Oswald que du président américain .

Vous l'aurez déjà compris avec cette mise en garde, mon avis sur ce roman n'est pas des plus enthousiastes !

Et pourtant, la première partie démarre assez fort et je me suis laissée captiver par l'histoire de ce professeur de littérature qui se voit offrir l'opportunité de remonter dans le temps et de pouvoir modifier le cours de l'Histoire.
J'ai effectivement aimé les questionnements de cet homme, ses choix et la manière dont il décide de mener cette aventure, les 400 premières pages étant très centrées sur ce personnage et son entourage .

Puis arrive cette seconde partie qui semble davantage axée sur ce fameux événement du 22 nov 63, sauf que Stephen King fait traîner le déroulement de l'histoire, se perd dans les démêlés conjugaux entre Oswald et sa femme, nous dresse un portrait de Lee Oswald sans beaucoup d'intérêt ... et toujours pas trace de Kennedy !

 

Un roman de 900 pages qui aurait gagné à n'en compter que 400, sans les longueurs soporifiques, les détails dont tout le monde se fout, les répétitions à n'en plus finir et une bien meilleure maîtrise de son sujet ...

 

 

 

Le mot de l'éditeur :

22 novembre 1963 : 3 coups de feu à Dallas. Le président Kennedy s’écroule et le monde bascule. Et vous, que feriez-vous si vous pouviez changer le cours de l’Histoire ? 2011. Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d’une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d’un cancer. Une « fissure dans le temps » au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d’empêcher l’assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d’Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d’un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald, et d’une jolie bibliothécaire qui va devenir l’amour de sa vie. Il va aussi découvrir qu’altérer l’Histoire peut avoir de lourdes conséquences… Une formidable reconstitution des années 60, qui s’appuie sur un travail de documentation phénoménal. Comme toujours, mais sans doute ici plus que jamais, King embrasse la totalité de la culture populaire américaine. Stephen King a écrit plus de 50 romans, tous best-sellers et plus de 200 nouvelles. Il est devenu un mythe vivant de la littérature américaine (National Book Foundation Medal en 2003 pour sa contribution aux lettres américaines, Grand Master du Prix Edgar Allan Poe en 2007).
Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> jamais lu King et ce livre ne donne pas envie au vu de ton ressenti<br />
Répondre
S
<br /> déjà il me motive moyennement, mais alors là, je passe mon tour (900 pages en plus)<br />
Répondre
E
<br /> Je ne comptais pas forcément le lire mais pour le coup je suis maintenant quasi certaine de ne pas en avoir envie.<br />
Répondre
N
<br /> Merci Malika pour ton avis, qui ne me décourage pas d'ouvrir ce pavé, je suis en attente de prêt pour la biblio. Je t'avoue que je ne suis pas non plus dans une attente particulière concernant ce<br /> roman, et JFK pas ma tasse de thé, cependant les USA durant les années 60 ça m'interresse un peu plus. J'ai lu S King dans ma jeunesse, et je ne sais pas si ça va fonctionner à nouveau, on verra<br /> bien.<br />
Répondre
K
<br /> J'ai adoré! (et je n'ai pas grande envie de lire Stephen King par ailleurs) A cause des années 50, du voyage dans le temps, de l'histoire dans L'Histoire. Mais je ne m'attendais pas à avoir<br /> Kennedy partout, donc ça me va.<br />
Répondre
P
<br /> C'est pour ces raisons que tu as si bien décrites que j'aime les nouvelles ! Certains auteurs devraient s'atteler à ce genre littéraire avant de "pondre" un pavé. Aller à l'essentiel et élaguer<br /> certains détails superflus peuvent alléger drôlement l'intrigue et la lecture, du coup (enfin, d'un coup). Je n'ai pas toujours pas lu King mais ce qui est sûr est que je ne débuterai pas l'étude<br /> de son oeuvre par cet ouvrage-ci. Bises, Malika.<br />
Répondre
V
<br /> Ah zut, j'ai beaucoup aimé la reconstitution de l'époque. Seule la fin, plus fantastique, m'a déçue. <br />
Répondre
A
<br /> Moi qui hésitait à le lire, voilà que son sort est réglé.<br />
Répondre
V
<br /> pas encore lu mais j'espère mettre la main dessus dès sa parution en bilio.<br /> <br /> <br /> ;)<br />
Répondre
É
<br /> je l'ai trouvé bien trop long moi aussi, ennuyeux parfois, et l'affaire Kennedy reduite au strict minimum , j'ai aimé seulement l'évocation de l'amérique des années 50- 60.<br />
Répondre

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com