Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 05:53

 

 ainsi resonne lecho infini des montagnes khaled hosseini

 

Nous étions nombreuses à attendre ce troisième roman de Khaled Hosseini. C'est qu'il aura fallu attendre six ans depuis "Mille soleils splendides" pour se replonger dans l'Afghanistan de cet auteur qui le raconte si bien.

 

Le titre annonçait un roman aux allures de conte oriental et dès les pemières pages nous y sommes, dans cet Orient des traditions, des légendes ancestrales et des grands conteurs.

Le roman débute ainsi par l'évocation d'une vieille légende qui prend sens lorsque le père d'une famille pauvre décide de confier, pour ne pas dire vendre,  sa petite fille Pari à son beau-frère plus riche, sa femme ne pouvant avoir d'enfant. Pari est petite, elle ne se rendra compte de rien, pense-t-on. Mais pour son frère adoré, plus âgé, c'est la déchirure, le traumatisme dont on ne se remet pas.

Et nous voilà embarqués dans ce drame familial chargé d'émotion et d'empreintes culturelles qui refont vivre l'Afghanistan d'autrefois ...

Sauf que, à peine l'histoire lancée, Hosseini semble s'intéresser à d'autres personnages et démarre ainsi une autre histoire en lien assez lointain avec Pari et Abdullah, et cela va se répéter sur tout le roman. On ne retrouvera d'ailleurs le frère meurtri que quelques décennies et 350 pages plus tard.

 

Alors dire que je n'ai pas aimé serait faux mais j'ai néanmoins ressenti beaucoup de frustration et de déception à cette lecture. Frustration de ne pas suivre des personnages auxquels je m'étais attachée et déception de ne pas retrouver la puissance romanesque "Des cerfs-volants de Kaboul".

Le talent de conteur est indéniable et toujours aussi fort, c'est d'ailleurs à mon sens, ce qui sauve ce roman, mais la construction et l'ambition narrative sont ses grandes faiblesses.

L'auteur survole 6 décennies, de 1950 à 2010, 3 continents, des dizaines de personnages et beaucoup trop d'histoires, Hosseini aurait pû écrire au moins quatre grands romans avec "Ainsi résonne l'écho infini des montagnes", comme c'est dommage d'avoir voulu tout compiler !!

On peut y voir une grand fresque, une sorte de grand paysage afghan, sorte de roman choral qui fonctionne souvent très bien. Alors pourquoi pas là, me direz-vous ? Parce que le talent de conteur d'Hosseini est tel qu'il est difficile pour le lecteur de sortir de ses histoires à peine y être entré, parce qu'on ne veut pas quitter d'aussi beaux personnages qu'on vient à peine de rencontrer ... ce qui fonctionne avec d'autres auteurs ne peut fonctionner avec Hosseini sans un sentiment de "trop peu" !   

 

 

Le mot de l'auteur :

En Afghanistan, des années 1950 à nos jours, mais aussi à Paris dans les années 1970, en Californie dans les années 2000 et sur une île grecque aujourd’hui.

A Shadbagh, un minuscule village agricole, Abdullah, 10 ans, s’occupe de sa petite sœur Pari. Entre les deux enfants, le lien est indéfectible, ce qui leur permet d’oublier la mort de leur mère, les absences de leur père qui cherche désespérément du travail et ces jours où la faim les tenaille encore plus qu’à l’habitude.
Un jour, leur père décide de partir pour Kaboul où l’oncle Nabi lui aurait trouvé un emploi et d’emmener Pari avec lui. Abdullah sent qu’il se trame quelque chose. Et de fait, leur père, préférant « couper un doigt pour sauver la main », vend Pari à la riche famille pour laquelle travaille Nabi. Une séparation déchirante qui pèsera sur toute la vie d’Abdullah, même après son exil aux Etats-Unis.
La petite Pari oublie et grandit à Paris où sa mère, Nila, trop libre pour la société afghane, s’est enfuie au milieu des années 50. Nabi est resté auprès de Suleiman, le mari de Nila, devenu handicapé suite à un AVC.

Des années plus tard, bien après la chute des Talibans, Abdullah n’a pas oublié Pari qui, elle, n’a jamais pu combler une sensation de vide, comme s’il lui manquait quelque chose d’indispensable, dont elle ignorait tout…

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emma 08/04/2014 18:06

Quel dommage ! Je n'ai encore jamais lu cet auteur, je commencerai donc par Les cerfs- volants de Kaboul...

Anis 02/04/2014 17:32

Je n'ai lu que "les cerfs-volant mais c'était vraiment magnifique. Donc plutôt continuer avec Mille soleils.

Anne laure 02/04/2014 17:48

En effet mille soleils splendides est plus construit et plus simple à lire que le dernier.

ANNE LAURE 24/03/2014 18:26

C'est quand même un beau roman, chaque histoire de chaque personnage est intéressante et bien écrite mais on s'y perd un peu, il manque un fil rouge pour avoir un sens à toutes ses vies. Ce qui manque c'est à mon sens l'Afghanistan, qui est dans ses autres romans

Malika 24/03/2014 18:40

Oui c'est très juste, l'Afghanistan est l'un des nombreux décors proposés mais ce n'est plus le centre du roman et en effet c'est dommage !

Sandra 23/03/2014 22:40

Je n'ai pas lu les cerfs-volants de Kaboul mais j'avais beaucoup aimé Mille Soleils Splendides et du coup j'ai été un peu déçue aussi. Je partage complètement ton analyse de ce roman

Malika 24/03/2014 18:38

Je te recommande très chaudement Les cerfs-volants de Kaboul ! Il n'a jamais été proposé dans le Cercle ... on en reparle peut-être un de ces quatre !!!

sous les galets 20/03/2014 16:40


Ce livre a été sur tous les blogs pendant un moment (SP oblige) et je crois que c'est général, il est moins bien que ses précédents opus. Je vais donc me concentrer sur les cerfs volants dont on
dit tant de bien. (ceci dit on sent ta grande tendresse pour l'auteur dans ton billet, et c'est mignon)

Malika 20/03/2014 18:17



Oui c'est vrai, c'est un auteur qui inspire de la tendresse !! Il faut que tu lises son 1er roman, il raconte son histoire et c'est très touchant. 



Louise 19/03/2014 17:35


Je suis tellement tentée, mais j'hésite. Le titre à lui seul est une bonne motivation, puis j'ai aimé les cerfs-volants, alors un jour peut-être.

Malika 20/03/2014 18:15



Je ne regrette néanmoins pas de l'avoir lu, et puis quand on connait les faiblesses d'un roman avant de le lire, on est souvent plus indulgent !



Valérie 19/03/2014 15:48


Je n'ai pas été déçue car je ne fais pas partie des fans des cerfs-volants de Kaboul mais c'est vrai que ce roman-ci n'est pas parfait. 

Malika 20/03/2014 18:16



Ah ??? Tu n'as pas aimé son 1er roman ?? Un désaccord entre nous ????



Tiphanie 19/03/2014 14:55


Je ne sais toujours aps si j'ai envie de le lire ou non, je lis tellement d'avis différents que j'hésite toujours!

Malika 20/03/2014 18:18



Il faut toujours se faire sa propre religion, les avis sont tellement subjectifs ! 



Denis 19/03/2014 10:32


C'est vrai (je ne connaissais pas ses autres romans) qu'il y a un peu de déception. J'ai aimé ses talents de conteur et la fin m'a lassé, surtout le passage par la Grèce. On est toujours en
"rupture" comme dans ce pays qui a oscillé entre paix et guerre (surtout guerre depuis 35 ans).

Malika 20/03/2014 18:21



Tu devrais lire "Les cerfs-volants de Kaboul", c'est un roman qui raconte merveilleusement l'Histoire de l'Afghanistan à travers l'histoire personnelle de l'auteur. C'est très intéressant et très
touchant.



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com