Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 04:15

   

 

 

 

 

Histoire d'un petit village corse et du bar local autour duquel gravitent quelques personnages déboussolés, voici comment  pourrait se résumer le dernier roman de Jérôme Ferrari pour faire court ...

... sauf que ce n'est pas exactement de cela dont il s'agit !!!

 

Jérôme Ferrari nous invite à un conte philosophique des temps modernes, une très belle et fascinante réflexion sur l'autodestruction de l'humanité.

 

Avec un style quasi-hypnotisant et une écriture aussi somptueuse que puissante, Jérôme Ferrari apparaît comme un virtuose du verbe qui offre au lecteur une symphonie de mots assez  vertigineuse. Certaines phrases relèvent du pur lyrisme et c'est un vrai bonheur de lecteur !!

 

Il n'y aurait que la forme, qu'on serait déjà aux anges ... mais l'auteur est en plus intelligent !!! Partant d'un fatalisme théâtral et mélo-dramatique sur lequel Augustin, himself !!, avait bâtit son sermon, Ferrari nous raconte la chronique d'une chute annoncée  au travers de personnages forts et attachants (ah, le beau Libero !!!!) qui vont subir le triste présage dont Rome a fait les frais : rien d'humain n'est éternel, ce que les hommes construisent, ils le détruisent aussitôt.

 

Le titre comme le roman ont un côté prétentieux et élitiste qu'il faut dépasser pour rentrer dans ce conte atypique et profond qui se lit d'une traite tant l'écriture de l'auteur est addictive et le propos fascinant.

 

Un auteur que je découvre grâce aux conseils toujours avisés d'Attila ... merci donc pour cette belle découverte, je vais de suite jeter un oeil à sa bibliographie  ! 

   

 

 Le mot de l'éditeur : 

  Dans un village corse perché loin de la côte, le bar local est en train de connaître une mutation profonde sous l’impulsion de ses nouveaux gérants. À la surprise générale, ces deux enfants du pays ont tourné le dos à de prometteuses études de philosophie sur le continent pour, fidèles aux enseignements de Leibniz, transformer un modeste débit de boissons en “meilleur des mondes possibles”. Mais c’est bientôt l’enfer en personne qui s’invite au comptoir, réactivant des blessures très anciennes ou conviant à d’irréversibles profanations des êtres assujettis à des rêves indigents de bonheur, et victimes, à leur insu, de la tragique propension de l’âme humaine à se corrompre.
Entrant, par-delà les siècles, en résonance avec le sermon par lequel saint Augustin tenta, à Hippone, de consoler ses fidèles de la fragilité des royaumes terrestres, Jérôme Ferrari jette, au fil d’une écriture somptueuse d’exigence, une lumière impitoyable sur la malédiction qui condamne les hommes à voir s’effondrer les mondes qu’ils édifient et à accomplir, ici-bas, leur part d’échec en refondant sans trêve, sur le sang ou les larmes, leurs impossibles mythologies.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

suzy blondax 22/05/2013 21:56


j'en parlai encore hier à une amie, ce livre aura vraiment marqué mon année de lecture...

suzy blondax 03/02/2013 10:35


oui, sous réserve de ma sensibilité, pourquoi pas, en attendant je viens de lire "les Impurs" de Caroline Boidé, ca se passe aussi en Algérie...tu connais?

Malika 03/02/2013 13:56



Non jamais entendu parler !



suzy blondax 02/02/2013 23:27


très heureuse d'avoir commencé l'année avec ce magnifique roman, jamais ennuyeux, d'un style sublime, de phrases longues et belles, d'une originalité simplissime mais si efficace. Vivement le
prochain Ferrari

Malika 03/02/2013 09:33



En attendant le prochain, je te recommande fortement le précédent !!



valerie 22/01/2013 11:15


Décidément ce livre ne m'attire pas !!! Malgré une présentation élogieuse, "le serment sur la chute de Rome" me laisse de marbre !!! Peut-être pas le livre du moment en ce qui me concerne !

nathalia 23/10/2012 08:52


Ton enthousiasme est partagé, ce n'est pas tellement le côté belles phrases de l'auteur, qui m'a plu; je trouve qu'il a réussi à capter l'époque, ce qui est dans l'air du temps sans tomber dans
le pessimisme.


Finalement la situation qu'il évoque est des plus banales, des comportements individualistes, qu'il ne dénigre pas, il donne du sens à nos existences en s'appuyant sur des textes fondateurs, le
lecteur y trouve surtout un plaisir de lire évident, et en ce qui me concerne c'est la raison unique pour laquelle je lis.

Sophie S 15/10/2012 10:30


Je suis bien tentée de le lire aussi pour pouvoir me faire mon opinion, j'aime bien quand les avis sont très partagés, je trouve ça révélateur des attentes des lecteurs que nous sommes.  

Anis 14/10/2012 15:39


Je viens juste de lire l'avis de Catherine du "Never ending blog" qui n'a pas aimé, c'est intéressant de voir les deux avis à la suite.

Malika 15/10/2012 09:16



Je vais aller lire son billet, curieuse de savoir ce qu'elle n'a pas aimé ...et en même temps je l'imagine très bien !



Alex-Mot-à-Mots 14/10/2012 09:09


Je l'ai noté, j'attends qu'il soit dispo à ma BM.

Nadael 12/10/2012 15:51


Encore un auteur que j'ai très envie de découvrir.

Anne 11/10/2012 19:00


J'ai très envie de lire ce livre ! J'avais vraiment apprécié l'écriture et le contenu de "Où j'ai laissé mon âme" !

kathel 11/10/2012 18:45


Super billet pour un de mes chouchous de la rentrée : je bats des mains ! 

Ys 11/10/2012 18:34


Un titre dont on a beaucoup parlé en cette rentrée (j'ai entendu les premières pages au moins trois fois), mais je ne suis pas vraiment tentée. J'imagine plein de perspectives philosophiques plus
ou moins didactiques et je sens que ça m'ennuirait...

Attila 11/10/2012 10:21


j'ai également entendu des critiques (le masque et la plume sur France Inter) le dézinguer en disant que c'était de la poudre aux yeux, qu'il ne suffit pas de faire des phrases de 15 lignes pour
être le nouveau Proust ..... bref des fadaises !!! je ne peux pas comparer avec PROUST (je n'ai pas réussi à surmonter l'ennui des premières pages ....c'était il y a longtemps .... je reessaierai
) mais bon, il est évident quand on lit le Sermon sur la chute de Rome que Jerôme FERRARI est un écrivain, qu'il a un style envoûtant et qu'il ne prend pas son lecteur pour un imbécile ! et ça
fait du bien ...... après les critiques ne sont QUE des critiques ....et même pas toujours des lecteurs

Malika 11/10/2012 11:06



On les connaît les auteurs qui écrivent de longues phrases avec plein d'éclat alors qu'ils auraient pû dire la même chose en 4 mots !!! Ferrari n'en fait pas parti, chaque mot est justifié,
précis et indispensable pour donner puissace et sens à sa phrase ...et je ne parle même as de la musicalité de la phrase !!!


Soit ce sont des jaloux (...car c'est sûr son niveau d'écriture n'est pas donné à tout le monde !) soit c'est ils n'ont pas compris ce qu'ils lisaient et dans ce cas effectivement ça peut donner
cette impression de "poudre aux yeux" !!! ...Je ne vois pas d'autres explications !!!!


 



Laetitia 11/10/2012 09:37


Quand je PENSE que j'ai entendu des critiques dire que le stype n'était litteraire, quelle honte


j'ai tout juste commencé et j'ai justement le style qui m'a marquée, une merveille


j'ai l'impression que cec livre est une petite pétite, je vous le confirmerai quand je l'aurai terminé


Bises 


Laetitia 

Malika 11/10/2012 09:59



Je peux comprendre que l'on n'aime pas mais dire que son style n'est pas littéraire est une critique très curieuse ...qui demande explication !!!!



Philisine Cave 11/10/2012 09:36


Un article motivant et un livre déjà repéré : come Keisha, j'attends la bibli ! bises

Attila 11/10/2012 09:30


je suis bien heureuse de t'avoir présenté ce Ferrari là ! et encore plus si l'alchimie a opéré... je partage ton enthousiasme pour le style ( nous partageons cet amour de la belle phrase ...) et
l'intelligence de l'auteur. Le propos est profond et dense. Le récit est truffé de référence mythologique et philosophique (Ferrari est prof de Philo .....) et quand j'ai refermé le livre,
l'évidence était là : c'est un vrai LIVRE


Mais voilà ...., autant j'avais été totalement conquise par l'histoire de "Où j'ai laissé mon âme" qui m'avait bouleversée, remuée, révoltée et même tirée des larmes au dernier paragraphe .....
autant cette histoire là m'a laissé sur le bord du chemin. Je n'ai pas été touché par les personnages, celui de Matthieu m'a carrément donné parfois des envies de baffer ( et sa soeur aussi
d'ailleurs ....). Le style m'a plus émue que le fond ....mais il n'empêche que c'est un excellent livre et que Ferrari reste dans mes auteurs contemporains français phares.


je ne te conseillerai jamais trop de lire "Où j'ai laissé mon âme'" où tu retourveras Marcel et André Degorce mais ....... autrement, ailleurs et différents, et je serais currieuse de savoir ce
que tu en penses.


et puis aussi "Un Dieu, Un animal" et je te signale aussi que l'excellent magazine Le Matricule des Anges lui consacre un dossier ce mois-ci.


Tu verras qu'en plus, Ferrari semble être, j'allais dire un mec sympa ..., mais à toute le moins, quelqu'un de serein, et ça fait du bien !!!


 

Malika 11/10/2012 10:08



Je l'ai commandé et l'attend de pied ferme !!! J'adore déjà le titre alors le roman ...


Je partage ton point de vue sur l'histoire en soit et les personnages, je n'ai pas ressenti d'antipathie pour aucun d'eux mais effectivement on ne s'y attache pas vraiment ...à l'xception
peut-être de Libero !


Je me suis demandée si ce n'était pas justement une volonté de l'auteur pour renforcer cette atmosphère de conte philosophique en se détachant des personnages, des lieux, du temps et de
l'histoire finallement ...comme-ci tout cela ne servait qu'à illustrer une thèse, celle développer dans le sermon d'Augustin en l'occurence ! 



keisha 11/10/2012 07:02


Rien encore à la bibli... Risque que j'oublie de le lire, finalement. Ou que j'en lise un autre de l'auteur. ^_^

Malika 11/10/2012 11:14



"Où j'ai laissé mon âme" est encore plus beau parait-il ...



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com