Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 04:24

Fuck America de Edgar Hilsenrath 

 

9782917084069

 

Ma rencontre avec ce roman :

Ce livre m’a été conseillé par un employé des Cahiers de Colette et le titre faisait comme un écho à l’actualité du moment (c’était en mai de cette année, je vous laisse faire le rapprochement).
 
 
L'histoire ou ce que je veux en dire :

Nous suivons la difficile arrivée et les débuts aux Etats-Unis d’un immigré juif allemand. Le rêve américain est loin, très loin de ce qu’il va vivre et le cauchemar nazi est tout près. C’est une épave dont le rêve est l’écriture d’un livre au titre évocateur « Le Branleur ».
Nous le suivons dans son quotidien de petit boulot en petit boulot et d’arnaques en galères et dans l'écriture de son livre.

 
 
L'auteur ou ce que j'en sais :

L’auteur s’est inspiré de sa vie pour écrire ce roman, il est né en Allemagne et a émigré aux Etats-Unis. Il a vécu de petits boulots avant de devenir écrivain et d'être reconnu internationalement.
 
 
Mon avis sur la question :

Ce roman est déroutant. Je n’ai pas le souvenir d’avoir lu un livre traiter de ce sujet avec un humour aussi féroce. La grande crudité de sa langue participe de cette surprise (le narrateur nous tient bien informés des envies de sa "bite").
La mise en page aussi est étonnante parfois (texte de travers).
L’histoire m’a éclairé, je pensais naïvement que lorsque l’on échappait à l’enfer (ce n’est pas un vain mot), tout paraissait plus lumineux, que l’on se sentait sauvé. Et bien non, on peut en sortir meurtri et sans espoir.
Petite note : l'édition que j'ai en ma possession (Points) a été la cause d'une double frustration. Je m'explique, à la fin du livre se trouve le début d'un autre livre d'Hilsenrath. Première frustration : la fin du livre est arrivée plus vite que je ne le pensais, deuxième frustration : pourquoi publier le début d'un livre ? Bref une histoire de fin qui m'a laissé sur ma faim.

 


L'image qu'il me restera de ce roman :

Le premier chapitre, des échanges de lettres entre la famille juive du narrateur et le Consul Général des USA. Belle entrée en matière.
 


Une phrase du roman qui donne le ton :

 
« Je voudrais toucher un mot au Consul Général », dit Nathan Bronsky. « Mais je ne parle pas anglais. »
« Tu sais bien deux mots », dit sa femme.
« Oui, très juste », dit Nathan Bronsky. « Je sais deux mots. Deux mots d’anglais. »
« Alors vas-y, montre au Consul Général tes connaissances en anglais », dit sa femme.
 


Trois mots pour définir ce livre :

Etonnant
Mémoire
Humanité

 

 

Le mot de l'éditeur :

Tout juste débarqué aux Etats-Unis, Jacob Bronsky erre dans le New York miteux des années 1950, parmi les dodos et les putes. L'Américan Way of Life ? Comprend pas. Le rêve américain ? Encore moins. Enchaînant les jobs minables, Jakob Bronsky n'a que deux obsessions : soulager son sexe et écrire un roman sur son expérience des ghettos juifs. Un futur best-seller à coup sûr ! Situations loufoques. Dialogues déjantés. et humour vache à faire pâlir les bien-pensants. Un OVNI littéraire doué de malin plaisir, qui bouscule la narration et les idées convenues.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Malika 08/10/2011 08:15



Après la présentation très féminine de Framboise et Boulie, il était clair que jamais je ne lirai ce roman ...Mais il ne faut jamais dire fontaine ... Ton interpretation, si masculine soit elle,
nous aura donné une toute autre vision sur cet auteur et sur son travail !!! 


Une fois encore, un roman a vraiment deux auteurs, celui qui l'écrit et celui qui le lit ...



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com