Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 08:15

 

 DU COTE D'OSTENDE DE JACQUELINE HARPMAN

 

1042740_3017078.jpg

 

 

Ah !!! Jacqueline Harpman !!! 

Découverte grâce au sublimissime "Ce que Dominique n'a pas su", j'ai acheté la bibliographie quasi complète de l'auteur ...car elle est de ces auteures dont on ne se lasse pas !

 

Son esprit, son élégance, sa délicatesse, sa pudeur, son univers, ses partis pris ... Tout, j'aime tout !!!

 

Dans le cadre du challenge fritissime, je ne pouvais pas faire l'impasse sur mon auteur belge préféré ...et de très loin !!

 

Une écriture dont la beauté n'a d'égale que l'intelligence du propos ... on aurait envie de noter 3 phrases à chaque page pour s'en imprégner et rien oublier ...

Le récit est brillant, émouvant et pertinent ...et d'une telle mélancolie qu'on se sent flotter en le lisant.  

 

Du côté d'Ostende aborde un de ses thèmes de prédilection : les passions assouvies et les rendez vous manqués ...et soulève LA question au centre de chacune de nos existences : sommes nous de ceux qui choisissent leur vie ou de ceux qui se résignent à la subir ...!!!!

 

C'est le 2ème volet du roman tout aussi magnifique "La plage d'Ostende", et comme à son habitude elle s'attache ici au point de vue de l'histoire d'un personnage secondaire du 1er volet, ce qui rend le récit passionnant pour ceux qui connaissent la première version de l'histoire et permet de le lire indépendamment pour les autres. 

  

 

Le mot de l'éditeur :

 C'est une histoire cruelle, brève et sans illusions comme Jacqueline Harpman sait si bien les raconter. Au crépuscule de sa vie, Henri Chaumont, qui a su dissimuler un appétit pour les personnes de son sexe, considère tristement qu'il n'a pas assez vécu : « J'étais un jeune homme plein d'avenir, je suis un homme sans passé ; on se gaspille ». Des mondanités où ce célibataire se disperse dans un Bruxelles intemporel, serait-ce aujourd'hui ou était-ce hier ?, il a eu au moins une amitié féminine qui a résisté au temps, celle qui le liait avec la belle et féroce Emilienne Balthus. Au début du récit, Emilienne meurt, inconsolable depuis toujours d'avoir perdu son amant, le peintre Léopold Wiesbeck. Elle laisse ses carnets qu'Henri découvre, voyageant mentalement au hasard de ses regrets.

 

  1122547574045704

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Raphaël Zacharie de IZARRA 27/08/2013 09:54


Á OSTENDE


 


A Ostende l'onde est un songe, la lumière une vague, l'écume une bière âcre.


 


Là-bas les mouettes se lamentent et les hommes ont l'âme lourde, ce qui est hautement réjouissant car à Ostende tout ce qui gémit est béni.


 


On vient à Ostende non pour y mourir mais pour voir mourir : dans cette ville en perpétuel automne la mélancolie est un spectacle intime. Les nuées y sont sombres, les âmes brumeuses, les flots
lumineux.


 


A Ostende au casino face à la mer on joue, on perd, on pleure : on est heureux.


 


Dans cette capitale de la nostalgie l'amour est lunaire, la mort intermédiaire, la vie un interminable regret.


 


L'existence y est pâle, sereine, quasi funèbre. C'est la chose la plus délicieuse d'Ostende.


 


A Ostende il y a plein de vieilles en rouge à lèvres qui traînent leurs secrets d'amour glorieux et désuets : dans la ville flamande une tendre poussière recouvre les coeurs séniles.


 


Ostende est une ville égarée entre la mer et les étoiles, figée dans un siècle de naphtaline.


 


(Texte de René BARJAVEL 1965)

nathalia 24/10/2011 19:08



Je suis intriguée par ce que tu en dis, en tout cas je découvre grâce à toi des auteurs belges, qu'importe l'avis des grands médias, de temps en temps il faut savoir tracer sa route!



Dominique 20/10/2011 17:52



ce livre est assez discuté j'ai lu de très bonnes critiques et il a été descendu en flammes sur une radio très culturelle !



Malika 20/10/2011 20:29



Je me méfie toujours de l'avis des médias, pas suffisament indépendants et donc libres pour être honnêtes ...


Après bien sûr on peut aimer ou non, mais descendre en flammes un tel roman ...ça me laisse sans voix !!!! 



Alex-Mot-à-Mots 19/10/2011 11:39



Je ne connais pas cette auteure, mais tu me donnes bien envie de la lire.



attila 18/10/2011 19:44


Noté! !! Vu ton enthousiasme : je me dois d'essayer et si en plus c'est vraiment "le bonheur dans le crime. ...." c'est fait pour moi!


Anne 18/10/2011 18:42



C'est plutôt "La plage d'Ostende" n'est-ce pas ? :) Blague à part, je ne connaissais pas ce titre. J'ai adoré "Le bonheur dans le crime" !



Malika 18/10/2011 18:52



Merci pour la coquille !!! Réctifiée !!!



Ys 18/10/2011 11:04



Eh bien, quel entousiasme ! Et moi qui ne connais pas cette auteur que tu aimes tant... si j'avais un de ses livres là tout de suite sous la main, nul doute que je le lirais. Mais je le note pour
un prochain passage en bib.



Malika 18/10/2011 11:12



Et oui encore une injustice et une aberration dans ce cercle très fermé de l'édition ...


J'ai hâte de savoir ce que tu en penses ...vu ton sens critique !!!!



Malika 03/09/2010 12:34



C'est très interessant comme on peut adorer des mêmes livres et au contraire être en total désaccord sur d'autres ...


 



Anatole dit Boulie Bouffetout 03/09/2010 10:51



Arfff, il me semblait bien que j'avais oublié de te dire quelque chose... On en parlera plus longuement ce soir d'ailleurs. Je n'ai pas accroché avec ce livre.


Je suis passé à côté, c'est curieux car j'étais en vacances donc plutôt zen et a tête à la lecture (tu me diras, c'est encore pire c'est que vraiment ça ne m'a pas plu !).


Je l'ai trouvé compliqué, ampoulé, presque prétentieux... Un truc m'a dérangé !


Biz



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com