Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 05:10

 

 

 

 

Colum McCann écrit sur un fil et on s'attend à du grand art !

Après son sublime "Les saisons de la nuit", l'auteur Irlandais nous plonge à nouveau dans le New Yorkdes laissers-pour-compte et des grands cœurs .

Un funambule se balade sur un fil tendu entre les deux twin towers à plus de 3000m de hauteur sous les yeux stupéfaits des passants qui s'arrêtent et attendent ...
Qu'attendent-ils ? Le spectacle ou la chute ?

Un funambule qui sera le fil conducteur de ce récit pour nous raconter l'histoire de personnages abîmés par la vie, en quête d'amour, de sens, de paix ... toutes évolueront dans ce New York dans années 70 tel le funambule sur son fil ...

... Oui ça aurait du être du Grand art ! Auteur immense, sujet sublime, même le titre est magnifique !!!
Pourtant, non je n'ai pas été subjuguée comme je l'avais été avec  "Les saisons de la nuit".
Tout d'abord, la construction du récit ne m'a pas convaincue, on passe d'une histoire à une autre sans transition ou avec parfois un lien aussi fin que celui d'un fil de funambule .

 
Ensuite, Colum mcCann nous perd dans une narration qui s'écoute un peu parler parfois, le récit s'en trouve ralenti et alourdi, j'ai souvent eu du mal à suivre le fil .
Enfin, ce roman a des allures de recueil de nouvelles dans un même univers et ce n'est pas ce que j'attends d'un roman,  j'aime m'attacher aux personnages et les accompagner tout le long de l'histoire, ce n'est pas ce que l'auteur a voulu pour cette course folle ... Tant pis pour moi !!

Alors voilà, un sentiment mitigé tendance déception, mais un avis très personnel tout de même car on ne peut nier l'immense talent de Colum McCann.

 

Le mot de l'éditeur :

7 août 1974. Sur une corde tendue entre les Twin Towers s'élance un funambule. Un événement extraordinaire dans la vie de personnes ordinaires.

Corrigan, un prêtre irlandais, cherche Dieu au milieu des prostituées, des vieux, des miséreux du Bronx ; dans un luxueux appartement de Park Avenue, des mères de soldats disparus au Vietnam se réunissent pour partager leur douleur et découvrent qu'il y a entre elles des barrières que la mort même ne peut surmonter ; dans une prison new-yorkaise, Tillie, une prostituée épuisée, crie son désespoir de n'avoir su protéger sa fille et ses petits-enfants…

Une ronde de personnages dont les voix s'entremêlent pour restituer toute l'effervescence d'une époque. Porté par la grâce de l'écriture de Colum McCann, un roman vibrant, poignant, l'histoire d'un monde qui n'en finit pas de se relever.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nadael 27/02/2013 16:24


Je pense lire Les saisons de la nuit, celui-ci ne m'attire pas trop.

Malika 28/02/2013 08:38



Et tu fais bien !!!!



valerie H 22/02/2013 16:46


Un titre pareil présageait une réussite. Je me contenterais de rêver en lisant uniquement l'intitulé de son roman !!!

Sandra 22/02/2013 14:36


J'avoue, le titre est très accrocheur.

Une Comète 22/02/2013 12:05


ah moi ca me parle vraiment malgré ton bémol... quel beau sujet (et merveilleux titre!)

Alex-Mot-à-Mots 21/02/2013 10:49


Carrément une déception pour moi. Pourtant, le titre était beau.

sandra 20/02/2013 23:54


Avec tout ça, ce n'est pas grâce à moi que McCann va toucher des droits d'auteur!

Hélène 20/02/2013 09:34


Il s'agit d'un des livres préférés de ma soeur, qui me l'a donc prêté, mais je n'ai vraiment pas accroché, je l'ai abandonné en cours de route. Et puis il est glauque///

suzy blondax 19/02/2013 17:32


très bon écrivain, encore sans doute mal traduit mais je te rejoins malika, je n'ai pas accroché et effectivement  le lien est bien mince entre les histoires, dommage

Yspaddaden 19/02/2013 11:28


Je ne me suis pas encore rendu compte de l'immense talent de cet auteur vu que je n'ai lu que ce livre-là et encore, je n'ai pas pu finir tellement cette écriture prétentieuse m'a ennuyée...

Malika 19/02/2013 12:19



Heureusement l'auteur m'avait d'abord éblouie avec "Les saisons de le nuit", car en effet celui-ci un est mauvais exemple de son talent !!



Jeanmi 19/02/2013 07:49


Les auteurs français ont un mal fou à se faire connaître. Parler des traduction c'est bien mais promouvoir les petits français serait mieux. La littérature française aux USA est inexistante, ils
ne renvoient jamais l'ascenseur, alors....

Malika 19/02/2013 12:21



J'aime la ittérature française et elle est d'ailleurs largement représentée sur ce blog, mais la France est un bien petit pays vu l'immensité du monde ... et il serait bien dommage de ne pas lire
ce qui s'écrit ailleurs !!!



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com