Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 05:07

   

 

Sublime, terrifiant, intense, bouleversant, fascinant !!!!

David Vann confirme avec "Impurs" qu'il est un très grand auteur, de ceux qui écrivent avec leur âme et leurs tripes, de ceux qui ne trichent pas !

 

Nous sommes sous la chaleur de Californie au coeur d'une terre aride et isolée de tous. Galen, âgé de 22 ans, y vit seul avec sa mère. Pas vraiment un huis-clos puisque la grand-mère, la tante et la cousine auront chacune leur rôle à jouer dans le drame qui se noue, mais plutôt un duel entre une mère et son fils.

 

Après "Sukkwan Island" et la relation au père, David Vann nous parle des femmes dans le cercle familiale et plus particulièrement du lien maternel qui nous nourrit, nous attache mais peut aussi nous étouffer. 

 

Impossible de vous raconter Impurs !

Impurs ne se raconte pas, il se lit !

Tout l'art de cet auteur est de rendre par les mots l'âme humaine dans ce qu'elle a de plus complexe et de plus torturée.

David Vann parle de nos limites, du moment où tout bascule, où l'émotion et les sentiments prennent le contrôle total sur la raison. Et malgré la folie, la détresse et la monstruosité parfois de ses personnages, tout fait écho. L'empathie est totale, leurs sentiments ne nous sont pas étrangers, chacun des personnages est une part de nous-mêmes qu'on la reconnaisse ou non. 

Et c'est en cela que David Vann est un auteur fascinant, il parvient à sonder l'âme à des profondeurs abyssales.

  

Et puis il y a cette maîtrise du drame absolument magistrale qui rend la tension palpable dès le début du roman , David Vann prend le lecteur a témoin, il tisse les fils les uns après les autres, nous savons que ce qui va arriver sera terrible, alors on est sur le qui-vive, on attend, on espère et on finit par craindre le pire.

 

Jusqu'à la dernière page, j'ai souffert avec Galen, j'ai espéré que tout s'arrange, j'ai pleuré avec lui et j'ai adoré ce personnage malgré toute sa noirceur, sa cruauté et sa névrose.

David Vann convoque toutes les forces naturelles, la terre, le feu, l'air et l'eau pour purifier, nourrir ou apaiser ces âmes en perdition, mais malgré l'attachement de Galen à Siddharta et à la méditation qui élève et transcende, nous savons que c'est un combat perdu d'avance et que rien ne pourra les sauver.

 

Un roman dont on ressort un peu sonné mais en totale admiration ! 

 

 

Le mot de l'éditeur :

Été 1985. Dans la vieille demeure familiale, en plein cœur de la Vallée Centrale de Californie, Galen vit seul avec sa mère. Tandis que celle-ci s'attache à faire revivre un passé idéalisé et l'étouffe d’un amour oppressant, le jeune homme tente de trouver refuge dans la méditation. Son existence et celle de sa mère sont rythmées par les visites inopportunes de sa tante et de sa cousine trop sexy, et par celles qu’ils rendent à sa riche grand-mère dont la mémoire défaille. Mais l'accumulation de rancœurs entre les deux sœurs et l'obsession de Galen pour sa cousine ne tarderont pas à les mener au bord de l'explosion. Une fois que la noirceur de chacun se sera révélée au grand jour, rien ne pourra plus les préserver du pire.
Après Désolations et Sukkwan Island, prix Médicis étranger 2010, David Vann nous entraîne dans la fournaise californienne. Il livre un roman haletant sur la folie et la lente descente aux enfers d’un jeune homme à l'esprit torturé. Le nouveau tour de force d'un romancier exceptionnel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Attila 22/04/2014 10:47

Et ce qui est super génial (désolée : j'ai pas trouvée meilleure expression ...) c'est qu'il y aura deux David VANN en septembre : un roman et un essai sur sa vision de son pays et de ses concitoyens ( très acide semble t-il ) !!!! j'ai hâte hâte hâte !!!!!

voyelle 21/04/2014 22:21

je confirme oui...totale admiration...grand auteur. Un auteur incontournable pour moi et ce depuis "Sukkwan Island"...miam !!! Tu en parles très bien ! ;))))))

suzy blondax 21/04/2014 11:27

haha! amusant de voir resurgir nos livres de l'an passé!

Malika 22/04/2014 16:35

C'est drôle de voir que certains romans sont aussi frais dans notre esprit que di on les avait lu il y a un mois, tandis que d'autres lus il y a une semaine sont déjà oubliés !!

Anis 25/08/2013 18:39


Ceci dit, cela pourrait être intéressant de voir ces images de femmes. On ceée avec les idées que l'on porte en soi et l'expérience.

sandra 04/08/2013 00:07


Je ne l'ai toujours pas lu celui-là mais je ne passerai pas à côté.

Malika 25/08/2013 17:39



J'aimerais bien avoir ton ressenti en tout cas !!!!



Anis 03/08/2013 17:35


Je ne suis pas tentée pour l'instant mais je retiens le titre à l'occasion.

Malika 25/08/2013 17:26



David Vann y dresse un portrait très sombre et dur de la femme qu'elle apparaisse sous les traits de la mère, de la tante ou de la cousine ...



piplo 02/08/2013 02:04


J'ai relu ton billet que j'avais déjà commenté à l'époque! Quelle bonne idée de faire un best off de l'été!!!! ;-))


 

Malika 25/08/2013 17:38



Merci Piplo !



Violette 31/07/2013 19:05


La noirceur de Sukkwan Island m'a un peu déstabilisée alors je vais un peu attendre pour relire cet auteur...

Malika 25/08/2013 17:03



Il est certain qu'il faut être prêt pour lire cet auteur !



voyelle 26/07/2013 20:38


je suis totalement d'accord avec tou, l'ai lu récemment et j'ai vraimet vraiment adoré ! du puissant comme j'aime mais en 100 X pire ! :)))


bisouilles !

Malika 25/08/2013 17:13



La formule est très appropriée !!!! Bizettes



Laetitia 18/04/2013 11:28


Aie Aie Aie... j'ai hésité avant de me lancer à écrire mon avis, mais après une longue réflexion, je me suis décidée à accepter l'opprobe dont je vais faire l'objet, vous pouvez préparer les
plumes et le goudron....


Je suis tout de même ouverte à la discussion et à entendre les avis opposés bien sur. 


Donc je n'ai pas aimé du tout et j'ai été même extremement étonnée que des lectrices chevronnées et éclairées aient été autant entrainées par ce roman. 


J'ai trouvé les personnages grossiers, caricaturaux dessinés à la craie grasse, des personnalités vues et lues déjà 1000 fois. On imagine la fin, au bout de quelques pages.


Le theme de la mère et de la famille toxique n'a déjà rien de bien original mais en plus je trouve que le roman n'y ajoute rien. 


Ce livre m'a ennuyée de bout en bout, il ne m'a rien appris, rien dis, pas  choquée, pas émue, rien.. 


Pour aller plus loin (je vais me faire lyncher) je dirai meme que je l'ai trouvé ridicule. 


MAIS, comme je l'ai dit, j'ai du passer à coté de quelque chose que je n'ai peut être pas compris, donc j'entendrai vos explications avec plaisir lors du cercle de mai. 


Désolée encore...


Laetitia 

Malika 19/04/2013 10:27



En effet, on dirait que tu n'as pas aimé !!!!


Je ne vais pas essayer de te convaincre de l'immense talent de Vann, disons que comme sa sensibilité et son style ne te conviennent apparemment pas.


Après c'est quand même intéressant voire fascinant de constater que j'ai été bouleversée par ce que tu as trouvé ridicule, et que j'ai été subjuguée par ce que tu trouves convenu .


Tout ça est une question de perception des choses et du sens qu'on donne aux choses, c'est donc très personnel !


Un point sur lequel je ne suis pas d'accord, c'est concernant cette fin prévisible ... car oui bien sûr on sait que tout ça va mal tourner mais comment prévoir cette fin là précisement, en toute
bonne foi, personne ne peut anticiper comment le drame va arriver, se dérouler et se terminer ... à moins d'avoir une boule de cristal !!!



Sophie S 13/04/2013 22:16


Alors là, ton billet me laisse dans le doute, je ne suis pas sûre qu'un livre aussi "noir" soit pour moi même s'il a l'air vraiment très bien, plus tard peut-être.

Malika 14/04/2013 09:27



Dommage, j'aurais bien aimé avoir ton avis sur un tel roman ... mais effectivement son univers est très particulier !!



voyelle 08/04/2013 11:23


j'ai fortement aimé Sukkwan Island alors celui-ci et en + de ton avis positif font que qu'il se trouve désormais dans ma liste de livres à lire...merci pour le partage !


bonne semaine ! bises !

Malika 09/04/2013 09:08



Si tu as aimé Sukkwan Island, tu vas adorer "Impurs" !!!



piplo 05/04/2013 12:11


Ca c'est une critique qui fait plaisir à lire! Je note tout de suite cet auteur que je ne connais pas!!! Merci Malika!

Malika 05/04/2013 13:06



Attends toi à avoir quelques palpitations cardiaques !!!



attila 05/04/2013 10:28


c'est justement sa noirceur que j'aime. je trouve qu'il ya une très belle phrase de Nietzsche qui lui va très bien "il faut avoir un chaos à l'intérieur de soi pour accoucher d'une étoile qui
danse" ..... Je suis d'accord avec Sophie (ben oui !!) c'est un des meilleurs livres contemporains que j'aie lus depuis longtemps ...

Malika 05/04/2013 13:04



Cette phrase de Nietzsche est sublime et elle correspond parfaitement à Vann !!



dasola 04/04/2013 22:20


Bonsoir Malika, c'est certainement un très bon roman mais j'ai tellement détesté Sukkwan Island que j'ai mis l'écrivain à l'index (pour l'instant). Désolé. Bonne soirée.

Malika 05/04/2013 09:10



Oui il provoque aussi ce type de réaction !! Tu y reviendras peut-être ... ou pas !



Sophie 04/04/2013 22:13


"cousu de fil blanc et convenu"????


bon, soyons sérieux: un des meilleurs livres publiés ces dernières années, et une auteur qui est en train de devenir un géant. Et y a même pas à discuter!


merci pour ta chronique sensible Malika!


 

Malika 05/04/2013 09:12



Je suis bien daccord son potentiel est énorme ! Mais dis moi, ta porte est fermée ? Je n'arrive plus à rentrer chez toi !!!



fransoaz 04/04/2013 21:40


Sukkwan Island n'a pas bougé des étagères depuis l'achat mais j'ai lu Désolations et je suis
déçue du style, de l'écriture...


Je viens de terminer Arrive un vagabond, je ne vais pas enchaîner avec Impurs, trop de tensions,
rythme cardiaque à surveiller.

Malika 05/04/2013 09:24



Désolations, que je 'ai pas lu, semble être son moins bon !


Arrive un vagabond est un "livre de plage" comparé à "Impurs"  ... et pourtant j'ai aimé le dernier Goolrick !!!!!



Charlotte 04/04/2013 21:26


ok, je note, tu as l'air emballée....et encore 1! Ma table de nuit croule sous le poids!!!En ce moment je lis, j'étais derrière toi de Nicolas Fargues...bise, Charlotte

suzy blondax 04/04/2013 20:53


il me reste 2 chapitres... je fais durer tant le suspense est prenant, et sachant que la fin sera plus bouleversante que la totalité du livre, ce qui n'est pas peu dire. je suis impressionnée par
la tension que l'auteur nous fait vivre, par l'entité des sentiments, et même si c'est un roman d'une immense violence, je ne suis pas dérangée par l'histoire, mais juste par le sentiment que
l'auteur a du vivre des choses bien tragiques pour écrire une histoire pareille.

Malika 05/04/2013 09:27



Il expliquait en effet que Sukkwan Island avait été une véritable thérapie suite au suicide de son père, néanmoins il est certain que ses fantômes sont  encore très présents !!



Ys 04/04/2013 20:52


Eh bien, si tout le monde ne lit pas ce livre après ce billet, c'est à n'y rien comprendre !

Malika 05/04/2013 09:18



Si seulement !!



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com