Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 04:34

     

 

 

 

Décidément Yasmina Khadra aime les sujets qui dérangent et ouvrent la discussion.

Lire un livre de cet auteur humainement engagé est toujours une porte ouverte sur le monde et son infinie complexité.

 

De Kaboul à Alger en passant par Israel et la Palestine, Khadra dissèque l'âme et le coeur des hommes pris dans la tourmente voire dans le plus morbide des chaos, avec toujours ce regard empreint de partialité et de profonde tristesse sur une humanité qui se débat.

 

L'équation africaine nous plonge au coeur de l'Afrique Noire dans ce qu'elle a de plus opaque et d'insaisissable, parmi des hordes de pirates et mercenaires pour qui l'enlèvement, le meurtre et la violence font partis du quotidien.

 

Deux amis partent sur un bateau à destination des Comorres, l'un dans un but humanitaire l'autre pour des raisons plus personnelles.  Ils n'atteindront jamais leur destination, enlevés par des hommes sans pitié qui vont les plonger dans les ténèbres de l'Afrique.

 

Les deux premiers chapitres sont captivants avec un rythme soutenu et une narration dynamique et concise à la fois, l'auteur nous embarque vers un continent à des millénaires de notre petit confort et de nos pensées bien ordonnées.

Le seul bémol du roman réside dans le dernier chapitre qui s'attache à nous parler romance, on s'éloigne de l'histoire et des enjeux politiques et morales sans trop comprendre les motivations de l'auteur ... dommage !

 

 

L'intelligence du roman, comme tous les romans de Yasmina Khadra, n'est pas de dénoncer ou de juger mais de tenter de comprendre comment l'inexcusable pour se produire, comment des hommes peuvent perdre toute notion d'humanité , et permettre ainsi un débat qui a toutes les raisons d'être.  

C'est passionnant et troublant, puissant et profondément humain. C'est un bon roman d'un auteur politique comme il y en a très peu qui ouvre les esprits, supprime nos oeillères  et nous confronte ainsi à une réalité souvent obscure par la plus belle des façons : la Littérature.

 

 

Le mot de l'éditeur :

 

Autour d'un phénomène dramatique - les prises d'otages récurrentes au large de la Somalie -, Yasmina Khadra, au sommet de son art, construit un roman éblouissant, qui mêle suspense, récit d'aventures et histoire d'amour enfiévrée.

Médecin à Francfort, Kurt Krausmann mène une existence ordinaire, limitée à ses allers-retours entre son cabinet de consultation et son appartement bourgeois. Jusqu'au drame familial qui va le précipiter dans le désespoir. Afin de l'aider à surmonter son chagrin, son meilleur ami, Hans, un riche homme d'affaires versé dans l'humanitaire, lui propose de l'emmener sur son voilier jusque dans les Comores, pour les besoins d'une bonne cause. Au large des côtes somaliennes, leur bateau est assailli par des pirates. Kurt et Hans sont enlevés puis transférés dans un campement clandestin. Dans leur geôle improvisée, se trouve déjà Bruno, un otage français que tout le monde semble avoir oublié, et qui tente péniblement de concilier sa passion pour le continent africain avec l'angoisse de sa captivité. Une détention à l'issue incertaine, des conditions de vie innommables, une promiscuité dangereuse avec des mercenaires sans pitié, c'est le début d'une descente aux enfers dont personne ne sortira indemne. Mais parce que le drame est propice aux revirements de situation, c'est aussi pour Kurt le début d'une grande histoire d'amour.
En nous offrant ce voyage saisissant de réalisme, qui nous transporte, de la Somalie au Soudan, dans une Afrique orientale aux multiples contradictions - tour à tour effrayante, irrationnelle, sage, fière, digne et infiniment courageuse -, Yasmina Khadra confirme une fois encore son immense talent de narrateur. Construit et mené de main de maître, ce roman décrit la lente et irréversible transformation d'un Européen, dont les yeux vont, peu à peu, s'ouvrir à la réalité d'un monde jusqu'alors inconnu de lui. Un hymne à la grandeur d'un continent livré aux pires calamités.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> Je l'ai énormément lu et adoré. D'ailleurs prendre le prénom d'une femme, il fallait oser.<br />
Répondre
M
<br /> <br /> C'est vrai d'ailleurs tout son parcours est une leçon de courage et d'audace !<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Ton billet me donne nevie d ele découvrir. Tu as raison, cet auteur nous ouvre le syeux sur un monde complexe.<br />
Répondre
M
<br /> C'est un auteur que j'aime beaucoup ! J'avais adoré Les hirondelles de Kaboul... mais cela fait bien longtemps que je n'ai pas lu un de ses livres !<br />
Répondre
P
<br /> J'avais adoré L'attentat et ce que je lis dans ton article me plaît infiniment : tu as raison, Khadra fait preuve d'une intelligence rare, celle d'élever ses lecteurs en leur laissant la<br /> réflexion. Bises<br />
Répondre

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com