Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 04:35

 

La Casati de Camille de Peretti

 

9782234064539

 

Je n'avais pas vraiment l'intention de lire ce roman, proposé ce mois-ci par Steph, et puis ayant fait un peu le tour de la liste,  je me suis laissée tenter et ce fut une agréable surprise.

 

La Casati c'est le surnom d'une marquise italienne de la fin XIX et début XX, qui côtoya les artistes en vogue de son époque, vécut une vie excentrique et flamboyante et qui termina sa vie comme elle l'avait commencé dans la solitude et la tristesse. 

Il est clair que tout l'intérêt de ce roman tient uniquement à cette femme hors du commun, muse pour certains, mécène pour d'autres et dont pourtant personne ne se souvient. 

 

Un roman à lire rien que pour :

... Venise et ses fêtes démesurées,    

... Le poète Gabriel d'Annunzio

... La folie des grandeurs qui faisait encore rêver

... Cette fascinante marquise en mal d'amour

 

Quant au choix de l'auteur, il y aurait à redire ...

Camille de Peretti, alterne les confessions personnelles et  le récit très biographique de sa propre vie avec le parcours très romanesque de La Casati, il n'y a pourtant aucune similitude ni convergence entre les deux femmes, et cette construction nuit un peu au roman.

Camille de Peretti serait elle un tantinet narcissique pour mêler ainsi son destin à celui de son héroïne, et pour afficher son portrait au lieu de celui de La Casati, tellement peint et photographié pourtant ..

Faute marketing, artistique ou juste faute de goût ?!!

 

Malgré ce bémol qui, malgré tout, ne gâche pas vraiment la lecture ...

Ce fut une agréable surprise que de rencontrer cette marquise oubliée de tous ...

 

"La légende rapporte que, après Cléopâtre et la Vierge Marie, elle a été la femme la plus representée dans l'art" .

Comme moi, vous aurez sûrement la curiosité de retrouver quelques portraits de La Casati ...

Eh bien, les voici ...

 

carine_roitfeld_as_marchesa_casati_photo_by_karl_lagerfeld.jpgcasati1912.jpgarton198-0c84c.jpg

 

  

Le mot de l'éditeur :

 

Née en 1881, la plus riche héritière d’Italie est morte en 1957, fouillant les poubelles de Londres. Luisa Amman, dite « La Casati », n’était pas belle, elle était spectaculaire. Brillante, exhibitionniste, fascinante, imprévisible et prenant l’extravagance très au sérieux, elle voulait « faire de sa vie une oeuvre d’art ». Muse de Gabriele d’Annunzio, Serge Diaghilev ou Léon Bakst, amie d’Isadora Duncan, d’Augustus John ou de Man Ray… quelle curieuse injustice que l’une des femmes les plus portraiturées de l’Histoire, avec la Vierge Marie et Cléopâtre, soit si peu connue du grand public. 
Pour Camille de Peretti, écrire le roman de la marquise Casati, c’est aussi s’interroger sur la démarche du biographe (empathie ou duel ?), tenter de se mettre à la place d’une autre, la faire parler d’entre les morts, recouper des suppositions. « Peu importe que la Casati ait ou non habité le Palazzo dei Leoni à Venise. Car c’est moi qui dormirai dans son lit. » 
Au gré d’allers-retours audacieux entre sa propre histoire et celle de ce personnage hors du commun, l’auteur redonne vie et démesure à cette héroïne oubliée de la première moitié du xxe siècle qui a inspiré les plus grands artistes de son temps.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cerise 29/06/2011 21:37



Une bio de la Casati était parue il y a quelques années, bien documentée, éditée par Assouline.


La Casati est très connue...Dans les pays anglo-saxons, où elle est une véritable icône de style!


Le roman de Peretti est assez plat lorsqu'elle parle d'elle-même (peu d'intérêt), et pas trop mal quand elle parle de Luisa Amman Casati.


On peut lire la version romancée de la liaison Casati-D'Annunzio dans "Forse che si forse che no", roman de d'Annunzio lui-même.



Alex-Mot-à-Mots 06/06/2011 15:49



Voilà une vie que j'aimerai bien découvrir. Mais ce que tu dis du style me refroidi un peu.



Malika 07/06/2011 09:24



Le style est plutôt fluide, ça se lit très facilement en fait. Ce sont plutôt ces intrusions personnelles qui rendent le roman moins interessant qu'il n'aurait pu l'être ...mais après tout rien
n'empêche de sauter ces chapitres là !!



keisha 02/06/2011 07:37



Deuxième billet que je lis sur ce roman, et l'autre pointait le même bémol, l'intrusion de l'auteur!



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com