Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 04:24

 

La littérature à l'estomac de Julien Gracq

 

 

 

C'est sur les conseils toujours très avisés d'Attila que je me suis procurée ce petit livre de Julien Gracq, il y était question de littérature ... il ne m'en fallait pas plus pour me convaincre !

 

Après le petit exercice un tantinet désuet de découper soi-même les pages du livre, on entre dans le vif du sujet avec ce ton un brin querelleur qui perdurera jusqu'à la fin des 70 pages.

 

Et c'est probablement ce qui m'aura le plus dérangé dans cette lecture. Alors que je m'attendais et me réjouissais de lire une ode à la littérature, j'ai lu le pamphlet d'un homme qui dresse un triste constat de la scène littéraire dans les années 50.

 

Ce texte fut publié en 1950 dans la revue d'Albert Camus, Empédocle, et fut perçu comme un pavé jeté dans la mare de l'intelligentsia parisienne, Julien Gracq y dénonçait un système de promotion littéraire dénaturant la rencontre entre une oeuvre et son lecteur.

 

Entendons nous bien, ses propos acides n'en sont pas moins justifiés. Ce n'est certainement pas moi qui contredirais sa vision très lucide des prix littéraires et plus particulièrement du prix Goncourt (qu'il refusera d'ailleurs l'année suivante), ni même l'arrogance du lectorat parisien qui connaît tout alors qu'il n'a rien lu ou bien encore la production à la chaîne que certains auteurs français se pensent obliger de fournir annuellement de peur de se faire oublier de la vie littéraire.

 

Oui, je partage ce triste constat encore d'actualité mais j'ai ressenti beaucoup trop d'aigreur dans le propos ... sentiment qui me dérange beaucoup !

Et puis et surtout, Julien Gracq qui semble aimer et défendre la littérature ne nous parle pas de son amour pour elle, je m'attendais à relever une dizaine de belles citations pour ma rubrique du samedi, je n'en ai pas noté une seule !

 

Enfin, et là je sais que je vais déchaîner les foudres d'Attila, je n'ai pas du tout apprécier son style. Des phrases alambiquées qui sont parfois à la limite du compréhensible, des longueurs de tournures qui rendent la lecture un peu laborieuse et beaucoup d'effet de style qui aurait gagné à plus de simplicité. Julien Gracq était très influencé par le surréalisme, courant littéraire qui je n'apprécie pas particulièrement ... ceci expliquerait peut-être cela !!!

  

 

Le mot de l'éditeur :

C'est sur cette adhésion donnée dans le secret du cœur que se fonde la prise d'un écrivain sur son public, la " société secrète " qu'il a peu ou prou créée, sur laquelle il n'a que de très vagues indices, et qu'il ne dénombrera jamais (heureusement). C'est par elle seule qu'il est, s'il est quelque chose. C'est là toujours que reviennent s'agacer ses doutes, quand il s'interroge sur le plus ou moins fondé de l'idée singulière qui lui est venue d'écrire ; il intéresse, ce n'est pas douteux, il a un public, une " situation ", on parle de lui, il reçoit des lettres, des coupures de presse - qui sait, il gagne peut-être même de l'argent (que de fantômes obligeants, et remplaçables, autour de sa table de travail, pour rassurer), mais là n'est pas la question ; il y a un " tout ou rien " lancinant auquel il n'échappera pas : a-t-il été, ne fût-ce qu'une brève minute, " un dieu pour eux ", pénétré, ne fût-ce qu'une fois, au cœur de la place, a-t-il provoqué cette sensation insolite, en effet, de " vent autour des tempes ", oui le cœur hésite, les a-t-il suspendus, un instant irrespirable, à ce quite de l'éternité ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Attila 09/05/2012 14:33


ah mais bien qûr que je continuerai à t'infliger mes coups de coeur !!! et, qui sait ? peut être finiront nous par être d'accord .... ou pas d'ailleurs !!! j'aime assez quand on n'est pas
d'accord, ça me permet de voir un autre point de vue sur un livre ... c'est toujours interessant !


et je te rassure, je dois souvent relire les phrases de Gracq pour être sûre d'avoir saisi .... mais j'aime bien cet exercice .... ne pas être toujours assis dans un fauteuil, dans tous les sens
du terme ...

Malika 09/05/2012 15:14



Ouf !!! me voilà rassurée !!! D'autant qu'on a aussi souvent été d'accord !!!


 



Attila 07/05/2012 16:36


Ma Chère Malika,


Je te remercie de qualifier mes conseils "d'avisés", mais il semble que depuis quelque temps, le torchon brûle entre nous ......


et je me demande si nous ne sommes pas en train de constituer une sorte de duo comique "à l'insue de notre plein gré" ....dans le genre, Laurel et Hardy ou pire .....le duo "bad cop- good cop"
avec alternance du rôle selon l'objet du délit ......


car enfin, me dire que Gracq fait montre d'aigreur et que le livre date ....... et que en plus il ne nous parlerait pas de son amour de la littérature !!!!!! ah si nous étions en période
estivale, je soupçonnerais une insolation due aux longues heures passées à lire allongée dans la pelouse ......


Et quoi ???? tu n'as pas relevé de citation !!!!! Bon, de deux choses l'une : soit tu prends un malin plaisir à me provoquer (car un petit oiseau bien renseigné t'as dit que j'étais bcp trop
impulsive et que je démarrais au quart de tour), soit le jaune de la couverture t'as éblouie de telle sorte que tu ne possédais plus tes moyens habituels pour noter les fulgurances de cet
écrivain tellement pétri d'humour !!!!


entre les deux mon coeur balance ....


mais quand je lis " des phrases alambiquées à la limite du compréhensible ....." alors là je


je trouve ses phrases, certes sophistiquées mais pas alambiquées ..... à la manière de ces génoises qui ornent le toit de certaines maison ....


elles sont denses, mais toujours limpides : quand on tire sur la phrase comme sur le fil d'un écheveau .... et sa pensée se déroule comme une pelote de fil de soie ....


alors je n'ose te parler du livre qu'il encense et que j'aime tant " sur les falaises de marbre" de ernst JUNGER ...... un bijoux !!!


Et je n'ai pas le livre sous la main au moment où j'écris ces lignes donc, je ne peux te rapporter ces phrases merveilleuses qui feront la joie de tes samedis, mais promis, juré, craché, je
regarde ça dès demain and "I'll be back !!!"


Mais quand même : quand il nous parle des livres comme "des chairs perclues d'amour" ..... et des critiques comme "des jockeys montant des limaces" et le lecteur "va à ce qui le hante. Il tient à
si peu" ??????


tu peux pas me dire que ça te laisses indifférente !!!!! si ???????


bon allez, malgré tout, je te dis ....... "va, je ne te hais point ...."


 

Malika 07/05/2012 19:31



Je savais bien que les foudres d'Attila allaient se déchainer !!!! ...et je ne l'ai probablement pas volé !!! Mais je t'assure qu'il n'y a ni mauvaise foi ni aucun vice d'aucune forme, je n'ai
vraiment pas été sensible à ses mots (parce que pour ce qui est de ses idées, je les partage !).


Même les exemples que tu cites ne me parlent pas et ne résonnent pas en moi comme des déclarations d'amour ... mais nous le savons bien, tout cela est toujours très subjectif et donc personnel.


Pour ce qui est des phrases alambiquées (et c'est vraiment ce qui m'a déplu ), il y en a beaucoup trop pour n'en citer qu'une mais je t'assure qu'elles ne m'ont semblée ni fluides ni limpides ...
mais peut-être que mon niveau de lecture n'est pas à la hauteur de l'écriture de Julien Gracq (et je le dis très sincèrement et sans mauvais esprit).


J'espère que tu continueras à me recommander tes coups de coeur ... et qu'importe que l'on soit d'accord ou pas, l'essentiel est de l'avoir lu ... car la littérature fait son chemin en nous
sans tenir compte de notre avis !!!


 


 



Alex-Mot-à-Mots 06/05/2012 19:11


Lu quand j'étais étudiante car j'avais un cycle sur "Gracq". Pas convaincue par cet auteur.

Ys 04/05/2012 23:56


J'aime bien Julien Gracq,  et ici son franc-parler. S'il ne parle pas de son amour de la littérature, je crois que c'est tout simplement parce que ce n'est pas le sujet de ce livre.

Malika 05/05/2012 08:51



Je ne suis pas tout à fait  d'accord, si ce n'est pas à proprement parler le sujet du livre, son amour de la littérature est au contraire au coeur de sa colère sans quoi son pamphlet
perd tout son sens ! 



Anis 04/05/2012 19:04


Certains livres sont parfois un peu datés, il faut dire...

Malika 05/05/2012 08:44



Le propos est toujours très actuel mais effectivement le style l'est beaucoup moins 



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com