Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 05:55

Tout vient à point à qui sait attendre...


Telle pourrait être l'une de mes devises préférées !

Alors que je desespérais de voir un jour ce blog collectif tenir son objectif voilà que :

1- Gunilla nous ravit avec un article sur "Le coeur en dehors", et

2- Serge se prête au jeu de l'interview...

 

Je vous dis juste un mot au sujet de Serge...

 

Bon déjà, faut le savoir, c'est un peu mon chouchou d'amour avec Jean-Marc... Ok, me direz-vous, je ne suis pas bien difficile vu qu'ils ne sont QUE deux membres masculins dans le cercle. J'exclue délibérément "MonsieurMonMari", notre hôte de charme certes, mais je ne mange pas de ce pain là...

Non, d'ailleurs que je goûterai de la baguette de nos deux zygomares pré-cités, néanmoins vous m'accorderez que "ce n'est pas parce qu'on est au régime qu'on n'a pas le droit de regarder le menu...".

Je suis d'humeur taquine aujourd'hui mais ce billet m'enchante d'avance.


Je vous propose donc une interview du bel étalon : Magnéto Serge !!

Première question : Est-ce que sucer c'est tromper ?

Euhhhh, non pardon c'est chez Ardisson ça..... Roooo, si on peut pu rigoler ici !

 

 

Allez, je reprends mon sérieux : c'est parti...

Serge, membre actif du cercle des trois bouquins, a proposé de nous parler de "La poursuite du bonheur" de Douglas Kennedy.

Choix qui n'a pas laissé indifférent... et pour cause ce bouquin a suscité de vives réactions et la division exacte du cercle (3 lecteurs contre 3 lecteurs).

Je me suis empressée de l'interroger afin de vous faire part de son ressenti...

 

Qu'as-tu pensé de ce livre ?

guillemet.jpgCe livre de plus de 700 pages, je l'ai dévoré en un week-end, je n'ai pas pu le poser. L'histoire m'a donc parue captivante.

 

Pourquoi l'avoir recommandé lors du dernier cercle ?

guillemet.jpgAlors là, tu te trompes, je ne l'ai pas proposé mais je suis bien content, tu t'en doutes, qu'il ait été sélectionné pour notre cercle.

Et moi de marmonner, et ben c'est pas joli de choper 40 ans : je perds la boule...

 

D'après toi, l'histoire prend-elle le pas sur le style ?

guillemet.jpgC'est mon problème, l'histoire compte plus pour moi que le style... Mais il y a des limites et là le style ne m'a pas dérangé.

 

Qu'en est-il du contexte historique ?

guillemet.jpgC'est une histoire qui se déroule aux Etats-Unis et en France dans la deuxième moitié du XXème siècle. Plus exactement le livre commence pendant la seconde guerre mondiale et se termine en 2001. J'avais un peu peur de la date de fin, 2001 aux Etats-Unis et plus particulièrement à new-York est une année sinistre, mais le livre ne fait pas allusion aux attentats. Il y est beaucoup question de la chasse aux sorcières de Mc Carthy. Et j'aime beaucoup Mc Carthy, enfin surtout pour sa fin ! Le fonctionnement du maccarthysme y est bien expliqué, bien rendu.

 

Dans ce communiqué, le beau ténébreux m'explique qu'il avait également "aimé la vie de ces personnages, et comment leur complexité était mise à jour. La leçon du livre est que nous avons toujours le choix même quand cela paraît très difficile voire impossible."

 

Lorsque je lui pose la question : "est-ce que tu aimes les auteurs américains ?", il explique "j'ai découvert la littérature américaine avec John Irving (j'ai adoré L'épopée du buveur d'eau, l'Hôtel New Hampshire...) puis des amis m'ont conseillé Replay deu regretté Ken Grimwood, Phil K Dick, Armistead Maupin, et j'en oublie plein. Que des auteurs du XXème siècle, mais aussi des auteurs du XIXème siècle : Edgar Allan Poe. Alors on peut dire que j'aime les auteurs américains même si je les connais mal."

 

Le pitch :

poursuitebonheur.gifUn jour d'enterrement bien triste. Une vieille dame, dans le cortège, qu'elle n'a jamais vue. Kate Malone l'ignore encore mais, alors que son passé entre en terre, un autre, inconnu, s'apprête à éclater au grand jour... Cette histoire occulte commence à Greenwich Village, au lendemain de la guerre. Tout ce que la jeunesse de Manhattan compte d'artistes excentriques et prometteurs tente d'oublier trois ans d'horreur dans l'appartement enfumé du dramaturge Eric Smythe. Un premier Thanksgiving sous le signe de la paix. Dans le joyeux désordre de ce soir de fête, Jack Malone liera à jamais son destin à celui de Sara. Malgré l'ombre grandissante de la chasse aux sorcières, malgré la mort, malgré l'Amérique, ces deux-là se battront, jusqu'au bout, pour leur droit au bonheur...

 

 

Merci mon chouchou d'amour, ç'aura été un plaisir que de t'interviewer au sujet de ce livre sur lequel je me posais en admiratrice !!

 

Et vous ?

Douglas Kennedy : il vous inspire quoi ?

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Serge interviewé par Boulie - dans Les auteurs étrangers...
commenter cet article

commentaires

missycornish 27/08/2011 15:19



Lol sympa de découvrir l'équipe rédactionnelle au fil des articles. Encore un auteur que j'aimerai lire, tout ceux qui ont lu ses romans m'en ont dit du bien. Je vais donc y jeter un coup d'oeil.
Mais d'abord Ouragan! Malika m'a donné envie de le lire. Très bonne idée ce principe d'interview, ça stimule le lecteur et c'est rigolo. C'est bien aussi d'avoir un avis masculin sur un bouquin,
étant-donné que la majorité des blogs littéraires sont tenus par des fillles (ce qui ne me déplait en rien soit- disant passant), ainsi on découvre des romans que l'on n'aurait pas forcément
choisi au premier coup d'oeil. Je vais me pencher sur cet auteur. A bientôt! Missycornish



Prried 20/08/2011 11:43



"La poursuite du bonheur" : j'en avais entendu du bien il y a quelques années, un peu comme un roman qui-fait-du-bien. Et donc quand un amie me l'a proposé oui oui j'ai lu. Alors
comme tous les Douglas Kennedy il faut attendre 150 pages (sauf pour Cul de sac que j'ai adoré) avant que l'histoire commence. Donc je lis, je patiente et puis plof plouc pouf pouf : rien.
L'histoire en elle même est pour moi pessimiste, personne n'y trouve son compte, tout le monde est malheureux tout le temps. Et surtout surtout traiter le maccarthysme de façon aussi simpliste...


Bref j'ai détesté mais je vous recommande chaudement de cet auteur "Cul de sac" (retraduit plus récemment et retitré "piège nuptial") . C'est drole (et il ne faut pas attendre des pages avant de
plonger.


 


PS : je découvre votre blog qui m'a l'air bien agréable, j'essaierai de revenir et de mettre d'autres commentaire.


 



Malika 30/08/2011 18:12



Décidemment, il semblerait que nous ayons les mêmes ressenties !!!


Tu n'as pas laissé le lien vers ton blog, en as tu un ?



suzie blondax 24/11/2010 10:42



formidaaaable! bravo a la chroniqueuse et a l'interviewé...meme si je ne suis pas d'accord avec le sujet traité, je dois admettre: quel professionalisme!


et le carrot cake serge? on peut faire un article?



3bouquins (Boulie) 24/11/2010 20:29



Tu te lances Suzie : t'as l'air prête (pour le carrot cake) !!


Merciiiii



Malika 24/11/2010 08:36



Oserais je vraiment dire ce que Kennedy m'inspire sans m'attirer les foudres ?!! Et oui, je faisais partie des 3 lecteurs contre ...Car contrairement à mon Sergio d'amour (...oui il a sa cour
!!), le style est plus important que l'histoire. Douglas Kennedy ferait un excellent scénariste mais ses talents d'écrivain ne m'ont pas convaincu !   



3bouquins (Boulie) 24/11/2010 20:28



Des goûts et des couleurs : on ne discute pas...


On le sait, on l'accepte.


 



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com