Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 05:31

 

 le_cas_Eduard_Einstein.gif

 

Laurent Seksik a l'art de trouver des sujets fascinants !

Après les derniers jours de la vie de Zweig, ou les raisons qui ont incité l'auteur à se suicider, Laurent Seksik s'attache ici à nous raconter une face méconnue d'Albert Einstein à travers le destin tragique de son fils Eduard.

Roman polyphonique qui permet de prendre toute la mesure d'un drame familial et humain dans un contexte historique chaotique .

L'histoire est bouleversante et le ton d'une sensibilité et d'une pudeur absolument magnifique . La plume de Seksik sonne juste et fort, elle est comme rythmée sur les battements de cœur d'Eduard et de sa mère, première épouse d'Albert Einstein,  c'est très beau et fascinant à la fois.

La richesse de ce roman ne s'arrête pas a son côté émotionnel, Albert Einstein était un personnage fascinant et brillant, et sa personnalité, son humanisme et sa clairvoyance illumine tout le roman . 

 
Et puis c'est aussi un roman qui s'inscrit dans un contexte historique riche, l'histoire personnelle de la famille Einstein étant très liée aux évènements politiques de l'époque, nous survolons ainsi une partie de l'Histoire du XXe siècle, de l'Amérique raciste qui interdit encore l'entrée de Princeton aux noirs à l'Europe malmenée et traumatisée par le III Reich.

 

Un très bon roman que je vous recommande, comme vous l'aurez compris !!

 

 

Le mot de l'éditeur :

Une mère laisse son fils de 19 ans à la clinique psychiatrique de Zurich. Il s'agit d'Eduard Einstein, le fils d'Albert, qu'elle a élevé seule après le départ de son mari. Albert, lui, s'exile aux Etats-Unis en ces temps troubles des années 1930. Eduard se raconte, entre crises de schizophrénie, séjours à l'asile et traitements de choc, avec une intelligence rare et une étonnante lucidité. C'est sa vie méconnue que parcourt ce roman, où résonnent et s'entremêlent les faiblesses d'un génie, le drame d'une mère, le journal d'un dément. Eduard Einstein, a fini parmi les « fous », seul, délaissé de tous, jardinier de l'hôpital de Burghölzli. Une question hante ce texte: Eduard a-til été abandonné par son père à son terrible sort ? Laurent Seksik prête sa voix au fils oublié, et dévoile ce drame de l'intime avec beaucoup de justesse, sur fond de tragédie du siècle et d'épopée d'un géant. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

denis 15/12/2013 20:41


Un livre que je lirai sans doute.

Malika 17/12/2013 11:54



Tu ne devrais pas le regretter !



indira 09/12/2013 11:41


Ravie que ce livre t'ait autant plu. C'est une vraie pépite :) Vivement le prochain Seksik 

Malika 17/12/2013 11:54



Bien d'accord !!!!



Piplo 09/12/2013 00:31


Le sujet m'intéresse en plus, cela donne vraiment envie. Le roman sur zweig aussi m'intrigue du coup. Je vais découvrir cet auteur!!

Malika 17/12/2013 11:55



Les deux sont d'excellents romans, tant au niveau du style que du fond !



Philippe D 08/12/2013 11:54


Encore un à noter sur ma liste! Elle est décidément trop longue! 


Bon dimanche. 

Valérie 06/12/2013 17:20


Il me tente.

Malika 08/12/2013 11:08



C'est vraiment un très bon roman, tu ne devrais pas le regretter !!



Voyelle 05/12/2013 22:48


l'est dans ma liste !!! :)))))

Malika 08/12/2013 11:08



On en reparle alors !!



Emma 05/12/2013 12:33


Je n'ai jamais lu cet auteur, je note.

Malika 08/12/2013 11:10



Si tu ne dois en lire qu'un, je te recommande Les derniers jours de Stefan Zweig ... sublime ! 



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com