Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 05:20

 

Le grand coeur de Jean-Christophe Rufin

 

 

 

Si ce roman était  un paysage : un port 
 

Si ce roman était un acteur : Liam Neeson
 

Si ce roman était un objet : une pièce d'or
 

Si ce roman était une odeur : l'odeur d'une peau de bête
 

Si ce roman était un style de musique : un chant grégorien

 

Si ce roman était un verbe : découvrir

 

Si ce roman était un vilain défaut : la vanité

 

Si ce roman était un végétal : la fleur de lys

 

Si ce roman était un bruit : le bruit du metal frappé

 

Si ce roman était un peintre : Jean Fouquet

 

Si ce roman était un vêtement : une longue tunique

 

Si ce roman était un adjectif : déterminé

 

 

 

Le mot de l'éditeur :

Dans la chaleur d'une île grecque, un homme se cache pour échapper à ses poursuivants. Il évoque sa vie hors du commun et tente de démêler l'écheveau de son destin. Fils d'un modeste pelletier, il est devenu l'homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la guerre de Cent Ans. Il a changé le regard sur l'Orient. Avec lui, l'Europe est passée du temps des croisades à celui de l'échange. Comme son palais à Bourges, château médiéval d'un côté et palais Renaissance de l'autre, c'est un être à deux faces. Aussi familier des rois et du pape que des plus humbles maisons, il a voyagé à travers tout le monde connu. Au faîte de sa gloire, il a vécu la chute, le dénuement, la torture avant de retrouver la liberté et la fortune. Parmi tous les attachements de sa vie, le plus bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, la Dame de Beauté, première favorite royale de l'Histoire de France, disparue à vingt-huit ans. Son nom est Jacques C?ur. Il faut tout oublier de ce que l'on sait sur le Moyen Âge et plonger dans la fraîcheur de ce livre. Il a la puissance d'un roman picaresque, la précision d'une biographie et le charme mélancolique des confessions.
Partager cet article
Repost0

commentaires

V
<br /> Effectivement ce livre ne se lit peut-être pas comme un roman. Le manque d'événement et d'anecdote peut parfois conduire à certaines longueurs. La dimension historique est omniprésente. Un bon<br /> moment tout de même !!!!<br />
Répondre
E
<br /> C'est étonnant de décrire un roman de cette façon le portrait chinois d'un livre me plait bien .Pour le livre, j'ai un peu de mal avec le côté historique.<br />
Répondre
P
<br /> J'aime le lys. Bises.<br />
Répondre

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com