Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 05:17

 

 

 

 

Sorj Chalandon signe, avec son dernier roman, un récit fort sur une douloureuse page de l'Histoire.

Partant du projet fou de réunir des personnes qui s'opposent dans une guerre fratricide au Liban, pour jouer Antigone d'Anouillh au coeur du conflit, l'auteur va nous raconter un récit complexe au travers de personnages bouleversants.

 

Après "Le retour à Killybegs" qui nous racontait les horreurs de la guerre en Irlande entre catholique et protestant, l'auteur qui a approché ces combats de près lorsqu'il était journaliste, s'attache ici à une autre guerre de religion.

Nous sommes au Liban en 1982, alors que le massacre de Sabra et Chatila vient d'avoir lieu. Deux hommes, liés par une amitié fraternelle, vont tout tenter pour monter une pièce de théatre au milieu du chaos et ainsi montrer que la fraternité est encore possible.

 

Deux magnifiques personnages que ceux de Samuel et George, sublime histoire d'un rêve commun, d'un espoir passé tel un relais entre deux hommes qui refusent de se soumettre devant l'inacceptable,  l'injustice et la barbarie au risque de s'y perdre eux-mêmes.

 

La force et la profondeur du roman m'ont saisie dès les premières pages, et pourtant il m'aura fallu un moment pour entrer totalement dans cette histoire.

L'auteur nous parle de manière précise d'une guerre civile complexe qui met en scène des communautés dont je méconnaissais l'existence. Les enjeux, les intérêts et les querelles ancestrales des uns envers les autres ne furent  pas simple à suivre pour une non-initiée. J'ai parfois perdu le fil mais le sujet était trop beau alors j'ai pris le parti de me laisser porter par les mots de l'auteur quitte à ne pas tout saisir d'un conflit qui me dépasse ... et j'ai bien fait !

 

Je me suis d'ailleurs demandée s'il n'y avait pas une volonté de l'auteur de nous embrouiller et de nous perdre dans ce conflit comme pour  souligner l'absurdité de cette guerre.

Passée la confusion, l'histoire m'a rattrapée pour ne plus me lâcher jusqu'à la fin. Sorj Chalandon nous offre une fois encore un récit bouleversant qui met en scène l'Histoire avec toujours cette plume parfaitement ajustée d'un point de vue émotionnel et intensité des faits.

Un roman que j'ai refermé un peu sonnée et auquel je donnerais volontiers ma voix pour le Prix Goncourt si on me demandait mon avis !!!

 

 

 

Le mot de l'éditeur : 

L’idée de Sam était folle. Georges l’a suivie.
Réfugié grec, metteur en scène, juif en secret, Sam rêvait de monter l’Antigone d’Anouilh sur un champ de bataille au Liban.
1976. Dans ce pays, des hommes en massacraient d’autres. Georges a décidé que le pays du cèdre serait son théâtre. Il a fait le voyage. Contacté les milices, les combattants, tous ceux qui s’affrontaient. Son idée ? Jouer Anouilh sur la ligne de front. Créon serait chrétien. Antigone serait palestinienne.
Hémon serait Druze. Les Chiites seraient là aussi, et les Chaldéens, et les Arméniens. Il ne demandait à tous qu’une heure de répit, une seule. Ce ne serait pas la paix, juste un instant de grâce. Un accroc dans la guerre. Un éclat de poésie et de fusils baissés. Tous ont accepté. C’était impensable. Et puis Sam est tombé malade. Sur son lit d’agonie, il a fait jurer à Georges de prendre sa suite, d’aller à Beyrouth, de rassembler les acteurs un à un, de les arracher au front et de jouer cette unique représentation.
Georges a juré à Sam, son ami, son frère.
Il avait fait du théâtre de rue, il allait faire du théâtre de ruines. C’était bouleversant, exaltant, immense, mortel, la guerre. La guerre lui a sauté à la gorge.
L’idée de Sam était folle. Et Georges l’a suivie.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emma 29/04/2014 07:00

Il faut que je le lise mais pas trop pressée car j'ai aussi un peu peur d'être perdue.

Tiphanie 26/04/2014 21:57

Je suis contente qu'il t'ait plu! J'ai été très touchée par ce roman, Sorj Chalandon est vraiment doué pour nous raconter la guerre autrement.

Malika 27/04/2014 08:58

C'est vrai et il le fait de manière très personnelle et sous un angle inédit .

Valérie 23/04/2014 11:11

Ce roman fut une petite déception pour moi. Je l'ai trouvé en desosus de Retour à Killybegs.

Malika 27/04/2014 08:57

Pas vraiment une déception pour moi mais je suis d'accord avec toi "retour à Killybegs" était plus fort, plus émouvant, plus captivant et plus beau.

piplo 04/11/2013 12:28


Une critique qui donne envie, malgré les petits tourments au cours de ta lecture!!!

Malika 04/11/2013 14:41



Et un roman qui vaut la peine d'être lu !!!



Sophie S 31/10/2013 15:47


Déjà le sujet me tente et après lecture de ton billet enthousiaste, pas de doutes que je vais le lire !


 


 

Malika 03/11/2013 19:45



C'est clairement un roman qui devrait te plaire ou du moins t'intéresser !! 



Voyelle 29/10/2013 11:15


je l'ai noté après son passage à la grande librairie, m'a donné envie et ton billet me dit que j'ai eu raison !  ;)

Malika 29/10/2013 19:39



Je ne suis pas fan de l'émission mais j'aurais aimé l'entendre parler de ce livre



Nathalie 28/10/2013 21:15


Je l'ai lu également et quel choc, c'est vrai que Chalandon grâce à ce projet théatral d'Antigone, nous mène là ou je n'irai jamais sur cette ligne de front, au coeur des combats, et dans tous
les camps avec les civils, au coeur de Beyrouth dévasté, dont on garde forcément les images en tête. Une sacrée lecture, je partage ton avis.

Malika 29/10/2013 19:38



Oui c'est vrai que c'est une sacrée immersion !!



Laetitia 28/10/2013 17:41


non, la liste est à découvrir ici : http://librairielusagedumonde.blogspot.fr/


En effet, on d'autres titres auraient pu s'y ajouter, la liste de Freud par exemple, que je viens de terminer et qui est un bon témoignage de l'époque, sur la condition des femmes notamment, je
pense qu'ils y ont mis leurs propres coup de coeurs


 

Malika 03/11/2013 19:48



La liste de Freud ? C'est un roman ?



Laetitia 28/10/2013 17:19


il est en lice parmi les titres proposés par mon libraire, dans le cadre de son concours annuel qui a pour theme, cette année : L'histoire dans la litterature, avec Kinderzimmer et Faber. Pour
l'instant, mon choix se porte sur Faber, mais je n'ai pas encore lu le quatrième mur.

Malika 28/10/2013 17:29



Un bon thème !! Le cas Eduard Eistein doit figurer dans la liste aussi dans ce cas ! Non ?



Laetitia 28/10/2013 09:08


Chaudement conseillé par mon libraire, il est dans ma PAL, je le lirai le mois prochain!

Malika 28/10/2013 15:00



Pas impossible qu'il soit sur une prochaine liste du cercle !!



Anis 28/10/2013 08:14


malgré le talent incontesté de cet auteur, je ne lirai pas ce livre car le thème m'angoisse trop en ce moment.

Malika 28/10/2013 15:01



Et oui, le roman se situe en 1982 mais hélas il pourrait se dérouler aujourd'hui !



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com