Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 13:47
Sigmaringen, Pierre Assouline

 

Les lecteurs d'Assouline l'ont sûrement déjà remarqué, ses romans sont tout de même de qualités très inégales.

Je peux aimer comme détester un Assouline, j'ai aimé La cliente et détesté Les invités ...

 

Bref, vous me voyez arriver avec mes gros sabots et la question vous brûle néanmoins les lèvres !! "Alors Sigmaringen, tu as aimé ou détesté ???"

Eh bien non !!  je n'en garderai pas un souvenir impérissable, il m'est d'ailleurs tombé des mains.

 

Alors pourquoi ?

Tout d'abord, Assouline nous fait miroiter un roman historique sur fond de régime de Vichy alors que la seconde guerre mondiale touche à sa fin, que Pétain, Laval et toute la clique sentant le vent tourner se réfugient dans le Château de Sigmaringen, en Allemagne, invités grâcieusement par Hitler.

Le pitch est savoureux, tant au niveau historique qu'au niveau romanesque, Pétain, Laval, Céline et d'autres enfermés dans ce château et obligés de cohabiter alors que la France est toujours en guerre, voilà de quoi écrire un roman passionnant d'un point de vue historique et psychologique.

 

Sauf que Pierre Assouline ne s'intéresse finalement pas à ces personnalités sur lesquelles le roman devrait reposer. Il prend le parti de tout miser sur le narrateur, un majordome qui aura pour tâche d'accueillir et faire cohabiter au mieux cette sympathique communauté.

Ce personnage devient omniprésent, le style aussi ampoulé que peut l'être un majordome allemand d'un château dans les années 40, autant dire qu'on meurt d'ennui, qu'il ne se passe pas grand chose, que cette vie de château est racontée avec une lenteur et un souci du détail dont on se fout royalement et que, hélas,  les anecdotes ou autres évenements historiques un peu croustillants doivent se compter sur les doigts d'une main.

 

J'ai refermé le livre avec le déplorable constat que je n'avais rien appris (dommage pour un roman historique !), rien ressenti (pourtant la période est chargée émotionnellement !) et que j'avais perdu 22 euros !!!

 

Je ne vous le recommande donc pas ! 

J'aurai peut-être dû lire D'un château à l'autre de Céline sur le même sujet ...

 

Le mot de l'éditeur :

En septembre 1944, un petit coin d'Allemagne nommé Sigmaringen, épargné jusque-là par les horreurs de la guerre, voit débarquer, du jour au lendemain, la part la plus sombre de la France : le gouvernement de Vichy, avec en tête le maréchal Pétain et le président Laval, leurs ministres, une troupe de miliciens et deux mille civils français qui ont suivi le mouvement, parmi lesquels un certain Céline.
Pour les accueillir Hitler a mis à leur disposition le château des princes de Hohenzollern, maîtres des lieux depuis des siècles. Tout repose désormais sur Julius Stein, le majordome général de l'illustre lignée. Depuis les coulisses où il œuvre sans un bruit, sans un geste déplacé, il écoute, voit, sait tout.
Tandis que les Alliés se rapprochent inexorablement du Danube et que l'étau se resserre, Sigmaringen s'organise en petite France. Coups d'éclat, trahisons, rumeurs d'espionnage, jalousies, l'exil n'a pas éteint les passions. Certains rêvent de légitimité, d'autres d'effacer un passé trouble, ou d'assouvir encore leurs ambitions.
Mais Sigmaringen n'est qu'une illusion. La chute du IIIe Reich est imminente et huit mois après leur arrivée tous ces Français vont devoir fuir pour sauver leur peau.
De ce théâtre d'ombres rien n'échappe à Julius Stein. Sa discrète liaison amoureuse avec Jeanne Wolfermann, l'intendante du maréchal, le conduira à sortir de sa réserve et à prendre parti. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eeguab 15/05/2014 15:02

Drôle comme mon avis est tout à fait contraire.Et drôle que les défauts, que tu lui trouves sont pour moi des qualités, ce côté hors du temps, ces gens à bout de souffle et qui s'entêtent. Un peu trop axé sur le majordome, ça n'est pas faux mais c'est tout de même un roman.

Malika 15/05/2014 16:13

J'attendais peut-être trop qu'on me parle d'Histoire ou pour le moins qu'Assouline me fasse ressentir qui étaient vraiment Pétain, Laval et Céline ... et là c'était pour le coup beaucoup trop évasif à mon goût.

Emma 08/04/2014 18:11

J'attendais avec impatience ton avis, j'espérais que tu écrives qu'il était aussi bon que la cliente. Hélas, je passe mon tour pour celui-ci alors...

Denis 06/04/2014 13:13

Dommage car ce livre était prometteur. Céline l'a vécu de l'intérieur mais je n'ai pas lu ce livre.

evalire 03/04/2014 18:32

Merci d'avoir testé pour nous cet auteur à prendre avec des pincettes ....

voyelle 02/04/2014 12:06

encore jamais lu cet auteur ...un livre à me conseiller ! merci !
bonne journée !

Malika 02/04/2014 18:33

"La cliente" reste à ce jour mon préféré de l'auteur .

Valérie 01/04/2014 09:21

Voilà un auteur qui ne me tente pas. Je crois que c'est bêtement parce que je ne le trouve pas sympathique.

Attila 31/03/2014 15:55

mais c'est évident !!!! tu aurais du lire "d'un château l'autre" !!!! c'est savoureux !!! drôle, méchant, ironique, misérable, parfois épique, et quelle langue ! et Céline s'y donne le beau rôle de temps en temps ...... du grand Céline !!! lis le ! je t'assure !!! si j'ai pu redonner sa chance à Proust (et ne pas le regretter,)tu peux essayer avec le Docteur DESTOUCHES !

Attila 31/03/2014 17:19

chouette !!!

Malika 31/03/2014 16:07

C'est vendu !! Parce que oui, il faut toujours laisser une seconde chance à un auteur !! Qui sait, Céline et moi allons peut-être nous réconcilier !!! On en reparle bientôt ...

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com