Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 04:58

 

 

        

Ce roman reste l'une de mes plus belles rencontres littéraires ... et sitôt ce livre refermé, j'ai éprouvé le besoin compulsif de commencer un autre Vita Sackville-West ... et un autre, et un autre ...

 

Cette auteure anglaise est encore beaucoup trop méconnue en France, et pour cause elle ne fut que très tardivement publiée chez nous alors qu'elle était déjà reconnue et saluée outre-manche. Contemporaine, amie et amante de Virginia Woolf, ses écrits ont une toute autre saveur, plus détachés comme moins torturés.

 

Issue de l'aristocratie anglaise, elle dépeint sans complaisance l'univers dans lequel elle a vécu . Avec tendresse, humour et lucidité, elle nous parle de toute la passion abolie par l'âge et du bonheur de se sentir libre enfin de se souvenir et de rêver.

 

C'est une parenthèse, une bulle d'oxygène et un authentique instant de bonheur dans un monde qui s'agite en tout sens pour pas grand-chose.

 

Un roman d'une sublime sérénité qui apaise et fait réfléchir sur le sens des choses et le temps qui passe, et dont l'écriture est si élégante, délicate et juste que l'on se délecte de chaque phrase en prenant bien le temps de s'imprégner de la beauté de ses mots.

  

 

 

Le mot de l'éditeur :

Ses enfants croient Lady Slane, qui a toujours été une femme soumise et aimable, "brisée" par la mort de son mari, un ancien vice-roi des Indes. Mais brusquement, repoussant sa famille dont elle déjoue les plans, la respectable vieille dame se retire avec sa gouvernante dans une petite maison d'Hampstead. Elle s'y replie dans un monde de délicatesse, de tendresse, de sensations, songeant à la carrière d'artiste qu'elle n'a pu entreprendre, refusant toutes visites exceptées celles de quelques personnages un brin excentriques. L'un d'entre eux, un très vieux collectionneur d'art célibataire, FitzGeorge, qu'elle a brièvement connu dans sa jeunesse, sera le complice de ses derniers jours, l'amant de cœur qu'elle eût souhaité avoir. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
L'univers de Virginia Woolf revient dans l'univers de sa grande amie
Répondre
N
Coucou Malika (qui est bientôt en vacances:-))<br /> J'ai lu Virginia Woolf mais jamais cette auteure dont tu nous parles et nous donnes envie! <br /> L'une de tes plus belles rencontres littéraires en plus. Ça vaut le détour, j'en suis certaine...:-)<br /> Bisous
Répondre
M
Je te conseille de commencer par ce titre là, tu ne vas pas le regretter !!!
N
<br /> Bon, je suis contente de lire ton avis, j'ai découvert Vita Sackville dans le Journal de V Woolf, et nul doute que je la lirai un jour.<br />
Répondre
A
<br /> J'adorerais lire ce livre ! Cela fait longtemps que j'en ai envie, je ne sais pas pourquoi je repousse sans cesse sa lecture. <br />
Répondre
M
<br /> <br /> N'hésites plus, c'est un sublime moment de sérénité qui se lit très vite ...<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Une auteure que j'aime beaucoup, et que je devrais continuer à lire.<br />
Répondre
N
<br /> Oh tu me tentes!!!<br />
Répondre
M
<br /> Je note,  je note!  Je ne crois pas avoir déjà lu un roman de cette romancière! Il serait temps que je commence! <br />
Répondre
B
<br /> <br /> very good indeed!<br /> <br /> <br /> et je recommande en version originale pour ceux qui parlent la langue de shakespeare<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com