Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 05:13

     

Journée Albert Camus organisée par Denis .  

 

 

 

Voici un titre intéressant pour un roman qui l'est tout autant !!

 

Je ne me lasse pas de ces livres qui nous parlent des livres et de  ces romans qui mettent en scène nos auteurs !! Et c'est bien de cela dont il est question ici.

 

Ce roman nous raconte une double histoire, celle assez personnelle du narrateur à la recherche de ses parents biologiques et celle de l'écrivain Albert Camus et de ses liens affectifs avec l'Algérie.

 

Deux histoires qui se chevauchent à merveille grâce à cette question que l'auteur a l'audace et la fantaisie de se poser : et si mon père biologique était le grand Albert Camus ?!

Magnifique sujet qui laisse cours à tous les fantasmes mais aussi à grands nombres de questions sur l'identité, l'hérédité et les liens familiaux.

Hamid Grine est un conteur très oriental dans cette manière pleine de simplicité et de sagesse de nous raconter son histoire.

Son style fluide mèle l'humour à la tragédie avec un regard critique et pourtant plein d'amour sur son pays, l'Algérie.

 

Et puis il y a Camus, auteur et homme aimé, détesté et controversé qui anime encore les discussions aux tables des cafés d'Alger. Qui était-il réellement ? Un auteur français ou un auteur algérien ? Un ami ou un ennemi de l'indépendance ? C'est avec un regard lucide, bienveillant et curieux que l'auteur va partir à la recherche de ceux qui ont connu ou croisé Albert Camus et tenter ainsi de mieux connaître l'homme qui pourrait être son père.

 

Un roman très intéressant qui donne vraiment envie de mieux connaître Albert Camus ... et Hamid Grine ! 

 

Un grand merci à Julie pour m'avoir envoyé ce sms comme une invitation au voyage un samedi matin maussade  :  ""Camus dans le narguilé" d'Hamide Grin !!!! As tu cette petite merveille toi qui doit adorer Camus ?" ... Je ne l'avais pas mais il n'en fallait pas plus pour que je file chez le libraire ... alors merci Julie pour cette belle découverte .

 

 

 

Le mot de l'éditeur :

Nabil, professeur de français, est un intellectuel un peu aigri, dévoré par le remords de n'avoir jamais eu le courage de dire à son père combien il avait été dur et injuste avec sa mère, morte quelques années plus tôt. Le jour des obsèques de son père, son oncle Messaoud lui apprend qu'il n'est pas le fils de son père, mais... d'Albert Camus, son écrivain vénéré ! Persuadé que cette révélation n'a d'autre but que de le priver de son héritage, Nabil se prend pourtant à douter... Et s'il était réellement le fils de Camus ? Partagé entre la douleur de n'avoir pas connu son vrai père et la fierté d'être le rejeton de son héros, il mène l'enquête auprès de Chawki, le libraire, et de sa collègue Sarah, qui le conduit sur les traces de Camus, à Tipasa , et lui fait rencontrer son grand-père, qui connut bien l'écrivain. Un roman étonnant, qui aborde d'une façon très originale le rapport souvent complexe entre Albert Camus et l'Algérie, en le mettant en parallèle avec la quête impossible du père, et la réconciliation posthume avec celui-ci.

 

  

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 05:44

 

 

 

 

 

Chaque année le prix de l'Académie Française ouvre le grand bal des prix littéraires ! Cette année l'illustre académie a récompensé Christophe Ono-dit-Biot pour Plonger en lui décernant le Grand Prix du Roman.

 

Ne connaissant ni l'auteur ni le roman, je ne me prononcerai pas sur ce choix ... et vous, un avis sur la question ?

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 05:25

 

 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 05:11

 

 Bravo pour cette page FB et pour le blog dont je suis une fidèle lectrice

 

 

 

Parmi les auteurs que je suis pas à pas, il y a Chevalier, Labro et Sizun !

Et vous savez quoi, leur dernier roman vient de sortir !!!!!

 

 

chevalier

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 04:00

 

 

 

 

 

"La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière"

 

 

 

 

Louis Aragon

Extrait de Blanche ou l'oubli

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 04:08

 

Chrysis de Jim Fergus

 

chroniqué par Anne-Charlotte S

 

 

Ma rencontre avec ce roman :

Avec la newsletter My Little Book Club qui titrait « Ne passez pas à côté de ce livre ».

L'auteur ou ce que j'en sais :

Jim Fergus est un écrivain américain, né de père américain et de mère française. Je l’avais découvert avec son livre « Mille femmes blanches ».

L'histoire ou ce que je veux en dire :

« Chrysis », dont l’intrigue commence au début du XXe siècle, dépeint deux sociétés qui s’entrecroisent. Celle liée à la guerre et à la souffrance des poilus, et celle des années qui suivent qui riment avec légèreté.

Un jeune Américain, Bogey Lambert, quitte le ranch familial dans le Colorado avec son cheval Crazy Horse. Il souhaite rejoindre l’armée française et combattre les Allemands, au prétexte qu’il a par ses ancêtres du sang français. Après avoir parcouru le territoire américain et après des aventures rocambolesques, il réussit à s’embarquer, avec son cheval, vers la France…

De l’autre côté de l’Atlantique, une jeune fille, Gabrielle Jungbluth, quitte les Vosges avec ses parents pour se réfugier à Paris. Son père est colonel. Lorsqu’il est présent, ils partagent une réelle complicité : ils peignent ensemble des heures durant.

La jeune fille s’inscrit aux cours de peinture à l’Atelier de Peinture des Elèves Femmes de l’Ecole des Beaux-Arts. Elle découvre le Paris d’après-guerre. Volontaire et passionnée, libre et rebelle, elle bouscule son milieu et un monde de l'art où les hommes jouissent de tous les privilèges. Elle s’émancipe et se choisit un autre nom, Chrysis. Elle ne tardera pas à se perdre dans les plaisirs désinvoltes et à devenir l'une des figures de la vie nocturne et émancipée du Montparnasse des années folles. C'est là qu'elle va rencontrer Bogey, avec qui elle va vivre une folle histoire d'amour.

 

Mon avis sur le sujet :

Le préambule du livre est extrêmement émouvant : Jim Fergus raconte une histoire personnelle très forte liée à l’une des œuvres de Chrysis, « Orgie ». En voyage en Europe avec sa compagne en fin de vie, ils achètent cette toile. Un épisode de sa vie qui conduit Jim Fergus à en savoir plus sur cette artiste…

Malheureusement, je trouve que l’intensité  n’est pas au rendez-vous dans le livre. C’est un roman facile et agréable à lire, le style de Jim Fergus reste très poétique. Mais par contre, il manque de profondeur tant dans les sentiments des personnages que dans la description l’ambiance de l’époque : Montparnasse, les artistes de l’époque…

 

L'image qui me restera de ce roman :

 « I’m a poor lonesome cow-boy », qui colle bien à l’image que je me fais du cow-boy Bogey.

 

Une phrase qui donne le ton :

"Gabrielle respirait le parfum musqué et enivrant de la liberté et de l’indépendance, un mélange plein de vitalité  d’hommes et de femmes, d’art et de sexe, d’amour et de violence, de pauvreté et de richesse ; tout y était, tous les aspects débridés de la nature humaine et des comportements humains, libérés de leurs entraves et prêts à s’exprimer."

 

Trois mots pour définir ce roman :

Montparnasse, peinture, érotisme

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 05:15

 

 

Certains choix de livres s'imposent d'eux-mêmes et puis il y a les romans pour lesquels on se demande si on fait bien ...

 

Voici donc une petite rubrique pour m'aider à trancher sur les romans qui me tentent avec une petite réserve tout de même !!!

 

  

 

Tous les avis sont donc les bienvenus que vous l'ayez lu ou non !

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 04:18

 

 

 

ô combien est importante la première phrase d'un roman !

C'est elle qui donne la clef, le ton, l'envie ...

 

Je vous propose ce petit rendez-vous dominical pour partager encore et toujours notre amour des livres et des mots ...

... l'idée est simple, il s'agit d'écrire l'incipit du roman que vous avez actuellement en main .    

 

 

 

 

"Ce n'est qu'hier soir, alors que je marchais dans les rues trempées de Vallcarca, que j'ai compris que naître dans cette famille avait été une erreur impardonnable."

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 04:47

 

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 04:29

 

 

 

Si vous avez aimé Le Comte de Monte Cristo et Léon L'Africain, vous allez adorer L'oracle della Luna !
Frédéric Lenoir réussit ici avec brio le mariage du roman historique et du roman d'aventure, c'est absolument génial et captivant.

On embarque pour une somptueuse épopée de 700 pages au côté de Giovanni, jeune paysan calabrais auquel Frédéric Lenoir réserve un destin hors du commun au cœur de la Renaissance , alors que le monde est en plein bouleversement  scientifique, culturel, religieux et politique .

Notre jeune héros, en quête de savoir et de découverte, va parcourir Venise, Chypre, la Grèce, Alger et Jérusalem pour tenter de conquérir la femme qu'il aime et pavenir à délivrer un fameux message de la plus haute importance à Rome. 

Frédéric Lenoir nous tient du début à la fin avec un talent de conteur qui suspend le lecteur à chacune de ses phrases, c'est intelligemment mené, subtilement dosé et romanesque à souhait.

L'auteur, passionné de théologie, nous sert ici une intrigue mêlant religion, philosophie et astrologie, qui pose des questions, apporte quelques éclaircissements et offre un récit des plus passionnants, c'est un pur délice de lecteur. J'ai dévoré ces 700 pages en un rien de temps, impossible de le lâcher une fois commencé !

 

 

 

Le mot de l'éditeur :

Qui est Luna, la belle sorcière aux cheveux de feu ? Quelle malédiction frappe le blessé retrouvé dans sa cabane des Abruzzes ? Qui sont les hommes masqués de noir acharnés à sa perte ? Quelles paroles terribles dissimule ce mystérieux parchemin qui ne doit surtout pas arriver jusqu'aux mains du pape ? Au cour d'un XVIe siècle hanté par les querelles religieuses et philosophiques, le nouveau thriller historique de Frédéric Lenoir nous entraîne des palais aux prisons de Venise, du Mont Athos au bagne des corsaires d'Alger, de Jérusalem au ghetto de Chypre. Un grand roman d'amour et d'aventures où passion, mort, mystique chrétienne et soufie, astrologie et kabbale rythment la quête initiatique de Giovanni, le jeune paysan qui avait osé lever les yeux sur la fille des Doges.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com