Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 04:49

 

La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm

 

 

 
Si ce roman était une saison : l'été à mi-chemin entre le coeur du printemps et le début de l'automne. A vous de choisir !
 
Si ce roman était une chanson : A bicyclette, Yves Montand
 
Si ce roman était un plat : le navarin d'agneau avec plein de petits légumes nouveaux 
 
Si ce roman était un adjectif : gourmand
 
Si ce roman était un jour de la semaine : le dimanche
 
Si ce roman était un cadeau : un album photos 
 
Si ce roman était un super pouvoir : une machine à remonter le temps
 
Si ce roman était un verbe : partager 
 
Si ce roman était un sentiment : la nostalgie
 
Si ce roman était un réalisateur : Etienne Chatiliez (Le bonheur est dans le pré)
 
Si ce roman était une fleur : une jonquille
 
Si ce roman était un décor : une cuisine à l'ancienne, avec une table recouverte d'une toile cirée

 

 

 

Le mot de l'éditeur :

 C'est facile, d'écosser les petits pois. Une pression du pouce sur la fente de la gousse et elle s'ouvre, docile, offerte. Quelques-unes, moins mûres, sont plus réticentes - une incision de l'ongle de l'index permet alors de déchirer le vert, et de sentir la mouillure et la chair dense, juste sous la peau faussement parcheminée. Après, on fait glisser les boules d'un seul doigt. La dernière est si minuscule. Parfois, on a envie de la croquer. Ce n'est pas bon, un peu amer, mais frais comme la cuisine de onze heures, cuisine de l'eau froide, des légumes épluchés - tous près, contre l'évier, quelques carottes nues brillent sur un torchon, finissent de sécher. "

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne Charlotte S - dans Portrait chinois
commenter cet article

commentaires

AnneCharlotte 13/05/2013 12:30


Pourquoi la joinquille ? Je ne sais plus... je l'ai écrit spontanément après ma lecture... sûrement pour le printemps !

Philisine Cave 07/05/2013 20:24


Oui, le bonheur est dans le pré d'Etienne Chatiliez et non La vie est un long fleuve trnaquille. Bises

evalire 06/05/2013 21:57


Je connais ce roman et j'ai retrouvé partager la nostalgie sur la toile cirée de table de la cuisine comme un gourmand  tous les dimanches, mais pourquoi la jonquille ?

Sandra 06/05/2013 13:44


A la lecture de ton portrait chinois, j'ai retrouvé beaucoup de l'atmosphère de ce livre que j'ai beaucoup aimé. Bravo Anne Charlotte.

Capucine 06/05/2013 13:16


J'ai en mémoire quelques uns des jolis textes, un petit livre à garder dans sa poche et à ressortir à tout moment.

Malika 06/05/2013 12:22


Merci Anne Charlotte pour ce joli portrait à l'image de ce livre, plein de ces précieux plaisirs de la vie, aussi petits et futiles soient-ils mais qui rendent notre existence plus agréable.


J'ai particulièrement été touché par le talent de Philippe Delerm pour mettre en mots de façon très personnelle ce que nous ressentons de manière collective (... suis-je clair ??!)

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com