Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 05:12

 

Sur la plage de Chesil de Ian Mc Ewan

 

9782070402533.jpg

 

 

J'ai découvert Ian Mc Ewan, il y a peu grâce à Lilia et au Cercle, en lisant avec bonheur et admiration "Expiation" ;

En pâmoison devant un tel auteur, il était clair que je n'allais pas en rester là ...

 

Sur la plage de Chesil s'imposait naturellement puisqu'il est considéré par beaucoup comme étant l'un de ses meilleurs romans !

Son meilleur, je ne sais pas ... un grand roman, c'est certain !

 

Nous sommes au début des années 60 dans une Angleterre qui ne connaît pas encore la libération sexuelle. C'est une histoire d'amour racontée sous un angle nouveau, avec la finesse, l'intelligence et la force qui caractérisent vraiment cet auteur.

 

Nous sommes emportés par l'histoire de ce couple qui nous touche, nous bouleverse et nous concerne. Ce roman nous parle de l'intime, du désir, du couple et de l'amour de l'autre comme peu d'écrivain l'on fait .

 

Ian Mc Ewan, réussit une fois encore le tour de force de traiter d'un sujet délicat sans faire de la psychologie de comptoir, sans donner de leçon, sans juger ni condamner ... d'ailleurs l'empathie extrême qui se dégage au fil du roman va vers l'un et l'autre des protagonistes avec autant de compassion, de tristesse et de bienveillance.

 

Il nous parle d'une histoire singulière et arrive à en faire un roman universel et intemporel ... Chapeau bas !!!

 

 

 

Le mot de l'éditeur :

Le soir de leur mariage, Edward et Florence se retrouvent enfin seuls dans la vieille auberge du Dorset où ils sont venus passer leur lune de miel.
Mais, dans l'Angleterre de 1962, on ne se débarrasse pas si facilement de ses inhibitions. Les peurs et les espoirs du jeune historien et de la violoniste prometteuse transforment vite leur nuit de noces en épreuve de vérité. Dans ce roman dérangeant, magistralement rythmé par l'alternance des points de vue et la présence obsédante de la nature, Ian McEwan excelle une nouvelle fois à distiller l'ambiguïté et à isoler ces moments révélateurs où bifurque le cours d'une vie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne(De poche en poche) 07/09/2011 17:28



Je l'avais emprunté à ma bibliothèque municipale lors de sa sortie car j'étais très curieuse de savoir comment l'auteur allait mener cette histoire. Et j'avais vraiment beaucoup aimé ce livre.
J'ai tellement aimé le style et l'écriture de cet auteur qu j'ai aujouté à ma PAL "Samedi" et "L'enfant volé".



attila 07/09/2011 12:47


C'est tres agréable de lire quotidiennement,au saut du lit, un nouvel article sur ce blog de grande qualité. Alors forcément ça donne envie de mettre son grain de sel! !!! Et il faut dire que nous
sommes souvent d'accord sur le fond et encore plus sur la forme! !


attila 06/09/2011 19:04


Comme je partage le point de vue exprimé dans ce billet. C'est mon roman préféré de mc Ewan. Il est beau et triste mais une tendre tristesse. ... il se degage une atmosphere delicieusement desuète
et surannée de ces pages qui sentent presque la rose anglaise et les fleurs séchées.. C'est un roman qu'on porte longtemps en soi comme un mouchoir en dentelle imprégné du parfum d'un autre siècle.


Malika 07/09/2011 12:10



C'est toujours un vrai plaisir de lire tes commentaires !



Griotte 06/09/2011 07:57



Ce livre ne m'avait pas du tout plu... J'ai trouvé les personnages bien trop rangés dans leurs petits souliers.



clara 06/09/2011 07:45



Comme tu le dis : chapeau bas ! J'ai adoré!!!!



Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com