Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 05:30

 

Annabel de Kathleen Winter

chroniqué par Suzy Blondax

 

annabel,M105981

Ma rencontre avec ce roman : 

La couverture maladroite, mais néanmoins sans équivoque, à attiré mon regard ...

 

L'histoire ou ce que je veux en dire :
Annabel, ce n'est pas le prénom donné à l'enfant né(e) en 1968,au fin fond du Labrador au Canada, ni fille ni garçon, mais le prénom d'une fillette disparue.
Wayne, car c'est finalement le prénom attribué à notre personnage central, ignore le secret qui entoure sa naissance, et que partagent trois personnes: son père, figure paternelle emblématique, trappeur en phase avec la nature qui part chasser pendant de longs mois, et qui ne peut envisager que cette nature ait si mal fait son oeuvre sur son unique enfant. Sa mère, qui tombe dans une léthargie liée à la certitude d'avoir fait le mauvais choix. Thomasina, une amie proche de la famille, et surtout de Wayne, qui saura tempérer les excès du père et combler les manques de démonstration d'amour de la mère.
Mon avis sur la question :
Si vous ouvrez ce livre, ce ne sera pas par voyeurisme, il ne s'agit pas d'un compte rendu sur l'hermaphrodisme (1 naissance sur 83 000), le sujet est méconnu et souvent malheureusement assimilé dans l'esprit des gens à la transexualité.
Ce roman est avant tout une oeuvre poétique, rempli d'émotions et possède une force d'écriture qui me rappelle celle de Susan Fletcher. L'auteur a le don pour décrire la beauté de cette nature bienveillante, ou le trappeur fait d'avantage confiance aux arbres et aux rapaces qu'aux êtres humains, ou la mère s'épanche sur les fleurs et les araignées pour fuir les problèmes de son adolescent, et ou l'amie parcourt le monde pour oublier sa fille disparue. Quand au héros, on a envie de lui hurler la vérité et qu'il trouve la sérénité de corps et d'esprit!
Les personnages décrits par Kathleen Winter ne sont jamais pathétiques mais animés et attachants, des êtres remplis de lumière et de l'envie d'être heureux, dans un décor qui ne laisse guère de place à la différence.

 

L'image qu'il me restera de ce roman :

Un grand moment de sensibilité et d'émotion


Trois mots pour définir ce livre :

Tolérance, lumière, nature

 

 

 

Le mot de l'éditeur :
En 1968, dans un village côtier du Labrador, un enfant mystérieux voit le jour. Ni tout à fait garçon ni tout à fait fille. Mais les deux à la fois. Les parents décident pour l’enfant quel sera son sexe aux yeux de la société. Mais, à mesure que Wayne grandira, son autre « nature » refusera de se taire et l’accompagnera tout au long de sa découverte du monde, aussi fidèle que son ombre. À partir de ce qui pourrait ne sembler qu’un fait divers, Kathleen Winter nous donne une œuvre d’une profonde beauté qui explore le fondement même de l’identité. Pourquoi la communauté des humains nous oblige-t-elle tout le temps à renoncer à nous-même, qui que nous soyons ? En donnant un rôle de premier plan à la nature splendide du Labrador, Winter confère une dimension mythique à son récit, tout en nous faisant découvrir un monde où les humains entretiennent encore des liens – étroits, difficiles – avec leur environnement. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

suzy blondax 13/12/2013 19:28


j'en suis ravie!

Sophie S 11/12/2013 13:36


J'avoue que peu intéressée a priori par le sujet, ta chronique a bien su éveiller mon intérêt ! 


 

Voyelle 05/12/2013 23:13


J'ai très envie de le lire...grâce à toi ! merci ! ...à noter !


bisouilles !

Malika 08/12/2013 11:20



Tu reviendras nous dire ...



Philippe D 04/12/2013 20:16


La couverture me ferait plutôt fuir...


Bonne soirée. 

Malika 08/12/2013 11:10



Moi aussi !!



Valérie 03/12/2013 21:09


La couverture m'a longtemps fait peur (peur du mélo je pense) mais je viens de le mettre dans ma LAL.

Malika 08/12/2013 11:18



Les éditeurs sont parfois à côté de la plaque !!!



keisha 03/12/2013 09:55


Par diférents billets je sais que cette histoire est traitée avec doigté (mais que fait ma bibli? ^_^)

Malika 08/12/2013 11:19



Il faut leur en parler, elle ne connait peut-être pas !



Malika 03/12/2013 08:32


Tu nous l'avais bien vendu le soir du cercle et pourtant avec ce titre et cette couverture racoleuse ce n'était pas gagné !!!

Qui Sommes-Nous ?

  • : Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • Les trois petits bouquins et le grand méchant tome...
  • : Blog dédié entièrement à la littérature en général et aux romans en particulier. Les 3bouquins est un lieu de rencontre et d'échange pour tous ceux qui partagent ma passion pour les livres !
  • Contact

Rechercher Un Article

 

Piscine03

 

Pour nous écrire

Vous pouvez nous envoyer un mail :

3bouquins@gmail.com